°° BLOG °° / °° Portraits °° /

L’appartement archi déco de Romain Costa

Originaire de Lille, Romain Costa est à la fois blogueur et architecte. Considéré comme l’influenceur masculin incontournable du moment , son compte instagram est suivi par plus de 125 000 personnes. Alors… impossible pour nous de passer à côté de son portrait ! Cet « architecte en balade », comme il le dit si bien, nous emmène dans ses pérégrinations au fil de photos splendides ayant pour fil conducteur le bleu. Mode, musique, voyage et architecture… Ses posts nous invitent aux quatre coins du monde. Mais qu’en est-il de son propre cocon ? Traits D’co vous ouvre les portes de son univers et de son home sweet home parisien… Joli programme !


Romain, raconte-nous brièvement ton parcours ? As-tu toujours voulu devenir architecte ?

« Architecte en balade. Parfois je m’habille _ »
Originaire de Lille, dans le Nord de la France, j’ai fait mes études d’architecture aux Instituts Saint Luc, à Bruxelles, puis à Tournai. Après un retour dans ma ville natale pendant quelques années où j’ai exercé le métier d’architecte au sein de l’atelier Smagghe, puis de l’agence deAlzua+, je suis venu m’installer à Paris. J’ai commencé à y développer en parallèle de mon activité principale, l’univers de mon Instagram et mon blog : un mélange entre architecture, voyage et mode. Un bon moyen pour moi aujourd’hui de composer entre la rigueur de la profession d’architecte au sein de Costa Bonnamour architectures que j’ai co-fondé avec Evane Haziza Bonnamour, mes autres passions à travers mon blog romaincosta.com et d’autres projets engagés qui me tiennent à cœur comme le projet James Dîne avec l’association Le Refuge. J’ai toujours voulu être architecte. Depuis très jeune je dessine beaucoup, construis des choses, imagine des choses dans l’espace…

Qu’est ce qui t’influence le plus au quotidien dans tes travaux architecturaux ? Voyages, autres archis… ? Egalement, tu aimes l’architecture japonaise (dont tu t’es d’ailleurs inspiré pour ta cuisine), pour quelles raisons ? Qu’est ce qui te séduit le plus dans leur manière de travailler ?

C’est la vie de tous les jours qui m’inspire et notamment beaucoup le « banal ».
Quant à l’architecture japonaise… C’est pour son minimalisme, la pureté des lignes, l’utilisation des matériaux bruts, l’harmonie et la rationalisation de l’espace sans pour autant être au détriment de ce que permet l’architecture (phénoménologiquement).


Tu vis dans un petit appartement, au cœur du 12e arrondissement. Comment qualifierais-tu son style ?

J’aime le mix de l’ancien et du contemporain. J’aime chiner des meubles vintages, des lampes signées, etc. Pour les meubles contemporains : j’aime les meubles aux lignes simples et pures.


Photos par ©Mélina Vernant

Le bleu y est-il très présent également ? Et pourquoi le bleu d’ailleurs… :) ?

Juste dans ma chambre en vérité, dans la pièce de vie, pas une once de bleu. Le bleu s’est installé progressivement dans mon feed. Il n’y a pas de raisons particulières, mais peut être que si j’avais eu les yeux verts, il aurait été d’une couleur différente…


Les petits espaces nécessitent beaucoup d’astuces pour être tout aussi jolis que fonctionnels. Quelles ont été les tiennes ? Matériaux, meubles, couleurs, volumes… ?

Mon appartement est bas de plafond, j’ai donc joué sur des effets d’optiques avec des meubles bas, un canapé imposant mais très bas. Pour accentuer l’espace, j’ai joué sur une bibliothèque en enfilade qui me permet de poser tous les souvenirs de mes voyages, mes plantes, des cadres.
Astuces peu coûteuses pour l’enfilade : ce sont des meubles en carton Muji, donc… solution économique.


Photo par ©Mélina Vernant

Qu’est-ce qui te plaît le plus chez toi ? Et au contraire, qu’aimerais-tu changer ? Et l’endroit dans lequel tu te sens le mieux ?

Ce qui me plaît le plus chez moi, ce sont les volumes malgré les 40m2. Des volumes optimisés par la manière dont j’ai meublé ma chambre et ma pièce de vie. Je suis locataire, j’ai fait beaucoup de travaux d’aménagement car c’était assez vieillot (carrelage marron au sol, cuisine type chalet suisse, dressing qui prenait la moitié de la chambre), et pour des raisons de budget, j’ai fait poser un stratifié mais si j’avais été propriétaire, j’aurai fait poser un joli parquet. L’endroit où je me sens le mieux, c’est dans tout mon appartement en fait, en fonction des lieux.

Tu as aussi pas mal de pièces chinées n’est ce pas ? Qu’est ce qui te séduit le plus dans l’ancien ?

Leur histoire et ce que ça me raconte. Mon arrière grand-père était ébéniste, on avait donc beaucoup de meubles en bois chez nous, travaillés finement. Mes parents étaient des grands amateurs d’antiquités, donc j’ai dû chopper le virus par leur faute :)


Quel est l’objet et/ou le meuble que l’on peut trouver chez toi et chez personne d’autre ? Peux-tu nous raconter son histoire ?

Bientôt, vous pourrez retrouver un fauteuil Red Editions que j’ai redessiné pour eux. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, mais vous pourrez voir ça très bientôt sur mon Instagram…

En tes qualités d’archi et pour finir cette interview, aurais-tu des conseils à partager à nos lecteurs ayant envie de redynamiser leur  intérieur ?

Se faire confiance, ne pas succomber aux effets de mode. Ne pas hésiter à mixer de l’ancien avec du nouveau et à avoir des objets qui racontent des histoires. Jouer avec les proportions des meubles pour s’adapter au mieux à l’espace.


Photo par ©Mélina Vernant

La minute « très déco » de Romain…

Quel est ton « must have » déco du moment ? 
Une céramique d’Emmanuelle Roule.


Un lieu déco incontournable selon toi ?
Le off de Milan pendant le Salone del Mobile

Un site internet déco incontournable ?
Selency

Ton dernier coup de coeur déco ? (Créateur, objet, etc.)
Une lampe Métronome d’Apparatus Studio