°° BLOG °° / °° Incognito °° /

Val d’Isère : un penthouse à l’accent british

Le cocooning en famille, l’équitation, le baroque, l’Angleterre… Autant d’envies, de goûts, de passions réunis dans une résidence secondaire située au cœur de la célèbre station de sports d’hiver savoyarde.


C’est à l’architecte d’intérieur Jorge Grasso que le couple et ses quatre enfants ont confié leur rêve : se blottir dans un doux cocon après avoir passé leurs journées sur les pistes de ski de Val d’Isère. Dans une optique de confort optimal, le projet a doté l’habitation de suites spacieuses composées chacune d’un palier individuel, d’une chambre, d’une salle de bains et d’un dressing. Au sein de ces nids personnalisés et aménagés en fonction de leurs préférences, tous les membres de la tribu peuvent ainsi s’octroyer des parenthèses de jeux ou de repos. L’aménagement du penthouse s’est complété par une cuisine, une salle à manger, un salon avec cheminée, un coin télé, une buanderie et un studio pour les invités.

Le défi majeur du projet a principalement consisté à habilement masquer les multiples gaines et conduits de cheminée qui parsemaient l’appartement suite à des travaux de surélévation. À titre d’exemple, l’architecte d’intérieur a imaginé de très hautes têtes de lit : cette discrète ruse a  transformé la contrainte technique en un élément fort de la décoration. Pour habiller l’intérieur, une palette de matériaux nobles a été retenue : bois massif grisé et vieilli sur les fausses poutres et le bardage mural, ardoise clivée pour le plan de travail, chêne façonné pour la cuisine entièrement dessinée et réalisée sur mesure.

Dans un espace vierge où tout était à écrire, le fil conducteur visait à créer un appartement auréolé d’une âme. Le cachet des lieux s’appuie incontestablement sur la structure de la charpente laissée apparente et qui se marie subtilement avec la sélection de matières et de tons. Le tableau d’ensemble dégage une chaleureuse harmonie, rehaussée d’une patine qui s’exprimera avec le temps. La décoration a également voulu refléter une passion des propriétaires, l’équitation, incarnée par la console cheval rouge signée Ibride. Parallèlement, des détails traduisent un goût pour le baroque à travers des tentures fleuries (rideaux), des mosaïques Bisazza (salle de bains) ou des soieries de l’éditeur Rubelli (chambres). Un parti pris assumé par les clients et qui vient en écho avec une tranche vie passée à Londres. Au sol, un parquet à lames larges et une moquette en soie végétale répondent à leur plus cher désir : marcher pieds nus. Un bonheur qu’aucun mot ne saurait décrire…

jgrasso.net


 


L’architecte d’intérieur a composé avec les nombreuses gaines techniques dues aux travaux de surélévation. Le volume monolithique de la salle à manger compte parmi les astuces de camouflage.


Ayant vécu en Angleterre, les clients ont voulu imprégner leur habitat d’un esprit anglo-saxon : moquette épaisse en soie végétale, rideaux fleuris, touches de rose, fauteuil Chesterfield… autant de notes leur rappelant un beau chapitre de leur vie.


Le penthouse jouit d’une double exposition et de splendides vues sur les pistes de Val d’Isère et le village. Ses murs ont été bardés de chêne cérusé, matériau typique de l’habitat montagnard.


Vaisselles, trousseau de bain, linge de lit… Du gros œuvre à la sélection des couverts, l’architecte d’intérieur Jorge Grasso et son équipe ont proposé une installation clé en main.


Texte Nathalie Truche
Photos © Frenchie Cristogatin



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.