ARCHI / Visites privées /

Facétieuse austérité à Moscou


Dans ce loft moscovite, l’atmosphère industrielle créée par l’abondance de béton s’équilibre avec l’omniprésence du bois, une pointe de jaune et des… tables singes. 

Réunir trois appartements en un seul, tel était l’objectif principal du projet conçu par l’agence Cartelle Design. « Nous allions commencer les travaux lorsque le promoteur immobilier de l’immeuble nous a informés qu’il allait ajouter une colonne pour la climatisation au beau milieu de l’espace de vie et dans la salle d’eau ! L’annonce a ébranlé toute l’équipe, se souviennent les architectes. Il a fallu recommencer la conception du projet en prenant en compte ce nouveau paramètre. » Il n’empêche, le réaménagement a permis de dissimuler des câbles dans le pilier et de déplacer vers la salle de bains le lave-linge et le sèche-linge qui devaient initialement se loger dans le dressing. « Ce bouleversement a démontré que nous ne devions pas avoir peur des problèmes, parce qu’ils deviennent souvent une source de bonnes solutions. »

Chambre minimaliste

Au centre de la nouvelle disposition se déploie une vaste pièce à vivre, alliant salon et cuisine. Derrière une cloison de verre, se niche l’espace professionnel du jeune couple de propriétaires. Ici, technologie et esthétique font bon ménage : un protecteur de surtension, une prise internet et un chargeur de téléphone sans fil sont intégrés à la table de bureau en toute discrétion. Dans la chambre, le superflu n’a pas droit de cité. Le coin nuit se pare en effet d’un minimum d’armoires afin d’afficher un look épuré. Pour compenser, un immense dressing accueille la garde-robe des occupants tandis que plusieurs placards ont été placés dans le couloir.

Joyeuse apocalypse

L’esprit loft se repère sur les plafonds et les murs où le béton a été laissé nu, comme inachevé. L’espace télévision revêt des panneaux décoratifs avec placage minéral tandis que, dans la cuisine, la zone de cuisson arbore un acier inoxydable. Partout au sol, le parquet de bois apporte une touche de chaleur. Le mélange des matériaux bruts, naturels et métalliques confère au lieu une ambiance à la fois sobre et conviviale. « Le projet s’est bâti autour des tables singes », avaient un jour plaisanté les propriétaires. L’équipe de Cartelle Design acquiesce : « Ce mobilier reflète le concept global de l’appartement : des lignes modernes, simples, des matières brutes et naturelles, un brin de frivolité sous la forme d’un singe ici, d’un canard là, des pointes de couleurs vives dans un décor à l’effet apocalypse post-industrielle. Finalement, il y a un fond de vérité dans la boutade de nos clients. »

cartelledesign.com



Alliance
Béton, bois et finitions en métal tissent une atmosphère sobre et chaleureuse. Le canapé, le pouf et la moquette apportent des formes et des matières douces dans l’espace salon.

Audace
Dans la cuisine, un mur présente un aspect inachevé quand tout le reste de la pièce se pare de finitions soignées.

Cocasse
Rehaussée d’un plateau, la table singe jaune vif souffle une touche de gaieté dans le décor gris.

Imprévu
L’ajout d’une colonne de ventilation au milieude l’espace de vie a entraîné une profonde modification du projet initial.


Inattendu
Un volumineux dressing (à droite) se dissimule derrière un aménagement qui, de prime abord, ressemble à des armoires.

Fantaisie
La table canard jaune vient briser l’ambiance monochrome de la salle de bains.

Sobriété
Robinetterie ultra contemporaine, hautes vasques sur pied… L’élégance s’invite dans la salle de bains.

Moderne
La douche, entourée de verre, dispose d’une niche avec éclairage intégré.


Dissimulé
L’éclairage astucieusement caché derrière la tête de lit diffuse une lumière tamisée dans la chambre.

Niche
Dans le bureau, au-dessus du placard, un cocon a été aménagé pour se détendre ou pour lire.


Minéral
Des panneaux décoratifs pourvus d’un placage en pierre habillent le coin télévision.

Séparation
L’espace professionnel du couple de propriétaires est coupé de la partie privée par une cloison de verre.

Ni vu ni connu
Dans le hall d’entrée, une petite alcôve en bois intégrée à la cloison permet d’accrocher les vestes.

Texte Nathalie Truche – Photos Denis Krasikov