Accueil / ARCHI / Incognito /

Éloge à l’architecture moderniste californienne

Les architectes de Kovac Design Studio, basés à Los Angeles, signent une somptueuse maison de vacances dans le légendaire Madison Club de La Quinta en plein cœur du désert californien.

Jeu de lignes. L’architecture du toit en porte-à-faux avec la verrière définit les espaces extérieurs, abritant terrasses et passerelles.

Cette maison de vacances du Madison Club à La Quinta, cachée au cœur de la vallée de Coachella, se fond dans l’environnement californien. Kovac Design Studio répond ici à la demande de son client de la Creative Artists Agency (CAA), agence artistique réputée à Hollywood qui aime le style de vie intérieur-extérieur, propice aux moments intimes ou festifs avec la famille ou les amis. Inspirée du concept du boutique-hôtel, la Madison Desert Club de 855 m² rend hommage au paysage désertique de la région et à l’architecture moderniste de Palm Springs. Mais elle puise également ses sources ailleurs, notamment dans le projet du Louvre de Jean Nouvel à Abou Dhabi avec son spectaculaire auvent perforé.

Ombres et lumières. L’auvent en aluminium expansé sublime l’entrée avec les passerelles en béton coulé et les bassins réfléchissants en granit noir et en pierre de gué en béton.

Spacieuse et lumineuse

Cette demeure est d’une beauté sans pareille. L’oculus de la verrière de 465 m² se fait ici maîtresse des lieux, projetant ses motifs d’ombres mouvantes. « Ils viennent rappeler le squelette en bois de cactus Cholla, en référence au panorama environnant », expliquent les architectes. « Mais aussi l’ombrage de la canopée des arbres. » À l’arrière, la maison est composée de portes vitrées qui se rétractent pour tirer le meilleur parti de la vie intérieure-extérieure. En son sein, une grande salle rassemble la cuisine, le bar, le salon et l’espace de divertissement. Deux  maisonnettes se situent à chaque extrémité de l’espace à vivre quand six autres entourent le site, avec leurs chambres et terrasses.

Décloisonné. Magnifique espace central, idéal pour communiquer et se divertir ensemble ou de manière plus intimiste.

Convivialité et bien-être

La verrière relie visuellement et physiquement l’ensemble où puits de lumière, mobilier et art se répondent. Mais le clou du spectacle reste l’espace de divertissement à double hauteur, placé entre le bar et le salon. Le mur mobile accueille aussi bien un écran de cinéma motorisé que des festivités  avec live et DJ. Le spa et la salle de sports s’ouvrent sur un jardin privé pour un véritable ressourcement. Avec sa palette de matériaux naturels (plâtre à texture douce, béton coloré aux allures de terrazzo, lambris en noyer, pierre…), la Madison Desert Club est une retraite mémorable doublée d’une véritable oasis dans le désert. 

Panorama. Vue sur le parcours de golf du Madison Club avec les montagnes de Santa Rosa-San Jacinto. 

Confort luxueux. Un canapé Tufty-Time de B&B Italia, des chaises Platner Easy de Knoll et un tapis Armadillo sur mesure vêtent le grand salon.

Cocktail. Le bar se pare de teintes cacao. Le comptoir est une dalle massive en noyer noir américain. Tabourets Rome de RH Modern.

Feutré. Dans le bar lounge, les suspensions en cuivre bronze de Tom Dixon célèbre le glamour hollywoodien. Chaises Groovy F598 de Pierre Paulin pour Artifort.

Divertissement. Un mur motorisé sert d’écran de projection. L’espace peut aussi se transformer en lieu de fêtes avec live et DJ.

Convivial. La cuisine dispose d’une armoire en placage de noyer, d’un îlot et d’un dosseret en marbre Cremo Delicato. Tabourets Lucy chez Bend Goods.

Bunk Room. Ce salon avec six lits superposés intégrés offre un espace supplémentaire pour la famille et les invités.

Verdoyant. La salle de bains de la suite principale donne sur une terrasse où trône le pin topiaire.

Autonome. Deux casitas se trouvent dans l’espace de vie, avec une chambre au sud et une autre au nord.

Circulation. Des couloirs intérieurs et en plein air, baignés d’une douce lumière filtrée par la verrière, permettent d’accéder à chacune des six casitas sans passer par la maison principale.

Détente. L’espace fumoir sous la fraîcheur luxuriante.

Intimité. Chaque casita comprend une salle de bains, un bar et un mini-réfrigérateur, ainsi qu’une terrasse avec une douche extérieure et un foyer. 

Photos Roger Davies / Kovac Design Studio

https://kovacdesignstudio.com/


Auteur : Nathalie Dassa

Date de publication : 17 février 2023

Date de la dernière mise à jour : 23 octobre 2023


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.