ARCHI / Visites privées /

Vivre dans les nuages en Californie


Le cabinet d’architecture OPA, basé à San Francisco, a repensé une maison moderniste située le long des falaises côtières au Nord de la Californie, en insufflant une atmosphère de nuages.

Tout espace peut être transformé. Les architectes Zoë Prillinger et Luke Ogrydziak – spécialisés dans le design qui impacte les perceptions et les émotions – le démontrent avec cette propriété résidentielle à Mill Valley, en surplomb de la baie californienne de Richardson. Son aspect moderniste, via sa structure angulaire et rectiligne en grille, répartie sur trois niveaux, et contrastant avec la nature malléable et sauvage, était trop rigoriste pour les propriétaires. Baptisée Softie, la demeure a donc été ré-imaginée pour adoucir l’intérieur avec des formes organiques et arrondies qui s’inspirent des nuages, via des outils numériques simulant des techniques de sculpture traditionnelles.

Une sensation de flotter dans les airs

Le cabinet OPA insuffle ainsi poésie et onirisme dans cette architecture revêtue de bois sombre et ponctuée de grandes fenêtres, comparant ces irrégularités à une brume déposée de manière inégale. Une bouffée d’air qui libère de la conformité du monde extérieur. La douceur s’y répand subtilement : les marches semblent dégouliner de la porte d’entrée, une structure en forme de cumulonimbus flotte au-dessus de la terrasse, les murs du sol au plafond fusionnent, créant des alcôves structurales. Si le design rappelle les maisons-sculptures de Jacques Couëlle, cette géométrie du mouvement s’éloigne avec originalité et en toute discrétion des tropes du modernisme.


Vues aériennes
Les intérieurs ondoyants viennent démentir l’aspect de cette maison moderniste sise à flanc de falaise et entourée d’une nature variée.

Jeu d’ombre
La cuisine avec verrière et la structure d’aluminium en guise de pare-soleil, offre une vue vers le sud en direction de San Francisco. Fauteuils d’extérieur signés Roda.

Cour d’entrée
Les marches en forme de nuages semblent couler des portes comme si une épaisse couche de peinture blanche s’était renversée.


1 Sculptural
La métaphore du nuage atteint son apogée sur la terrasse avec cette structure d’aluminium en treillis. Au loin, le nord, vers Sausalito.

2 Géométrie
Les formes organiques des murs et l’oculus en gros plan dans le hall d’entrée trouvent leur harmonie avec les escaliers rectilignes.

3 Lumineux
Le jeu sur les espaces donne de la continuité et de l’ouverture pour laisser passer la lumière, comme les contremarches des escaliers en forme de nuages.


Alcôve
Le hall d’entrée donne sur l’étage supérieur avec un espace de travail. Fauteuil et table d’Avenue Road.


1 Équilibre
OPA joue sur l’équilibre entre les angles, les courbes et les formes de nuage. Les chaises et la table viennent de Munson Furniture.

2 Mouvement
La sculpture organique donne du mouvement à ces deux espaces qui jouent sur la répétition du cadre. Table basse Avenue Road, canapé et fauteuils Minotti.


1&2 Ondulant
En gros plan, les espaces deviennent des masses blanches sculpturales dont les formes servent aussi d’étagère ou de table pour des beaux livres. En détail, l’oculus du hall d’entrée.

3 Chaleureux
La cheminée est intégrée au mur, la table en marbre épouse les courbes intérieures où se dresse un serpent arc-en-ciel sculpté de l’art aborigène.

4 Colonnes
Au rez-de-chaussée, une colonne rose est absorbée par les formes sculpturales et ondulantes comme une étreinte chaleureuse.

5 Contemplation
Admirer la vue sur la baie de San Francisco comme une toile de maître. La chaise est signée Knoll.


Panorama
La chambre de maître, entourée de vues spectaculaires sur les montagnes vers Sausalito, se situe au second étage, surplombant le nuage d’aluminium.

Voûte
La baignoire ronde Agape est nichée dans un renfoncement où se dessinent au-dessus une voûte elliptique et un oculus taillé comme un nuage duveteux.

oparch.net

Texte Nathalie Dassa – Photos Naaro et Joe Fletcher