DECO / Extérieur /

Habitat et déco en bois : le bois résolument dans l’air du temps

Bois-Annecy


Construction, ameublement… le bois est partout dans l’habitat

Oui, le bois nous branche ! Enraciné dans l’univers de la construction depuis des siècles, naturel, intemporel et polyvalent, pour bâtir, rénover, isoler, habiller, aménager ou décorer, il présente des qualités qui, plus que jamais, en font un matériau d’actualité.

En témoignent les versants de nos montagnes comme les bords de nos lacs, le bois n’a jamais tari d’arguments pour inspirer les bâtisseurs. Et si aujourd’hui, respect de l’environnement et développement durable mobilisent les attentions, motivant orientations, actions, certifications, normes ou autres réglementations, ce matériau unique, doublé d’une vaste gamme de dérivés et produits finis, se distingue par de multiples atouts

Le bois : une filière dynamique en Rhône-Alpes

La région compte 1,65 million d’hectares de forêts. C’est aussi la première région française pour le nombre d’emplois dans la filière (source Observatoire Fibra ; février 2012). Ainsi, si intégrer le bois à l’habitat participe d’une manière générale à lutter contre le réchauffement climatique et à la gestion durable des forêts, cet engagement contribue également au dynamisme local, sachant que faire appel ou prendre conseil auprès d’un professionnel qualifié est aussi un gage de réussite pour vos projets.

Le bois offre des solutions à foison

En structure, couverture, plancher, revêtement, extérieur ou intérieur, pour des bâtiments publics ou privés, des logements collectifs ou individuels, le bois offre à l’architecture, des solutions techniques et esthétiques adaptées à tout type de réalisation.

Le bois côté construction

A la fois solide et léger, le bois autorise des fondations peu profondes, ou des constructions sur pilotis, et permet notamment de bâtir sur des terrains difficiles d’accès, pentus, escarpés ou instables. Ossature panneaux, poteaux-poutres, bois empilé, panneaux massifs, colombage… quelle que soit la technique constructive, pour des réalisations 100% bois ou mixtes, opter pour le bois, c’est faire le choix d’un matériau naturel renouvelable, recyclable, durable, fort d’adaptabilité, de longévité, de performances énergétiques remarquables, apportant confort thermique et acoustique. En outre, il offre souplesse et rapidité de mise en œuvre.

Exemple concret avec l’atelier d’architecture Nicoletti qui a réalisé cette année, trois maisons bois modulaires livrées en 3D sur les chantiers (encore au stade de prototype). Selon Michel Nicoletti, architecte DPLG à Annecy : « Le bois est un matériau très particulier. Construire en bois relève d’une vraie démarche. Orienter ses projets architecturaux vers le bois résonne évidemment comme une entreprise en faveur de l’environnement. Parallèlement, c’est pour l’habitant, l’attrait d’une qualité de vie à part entière. Nous sommes les premiers à proposer ce concept. Les intérêts en sont multiples. D’abord, il s’agit d’une fabrication industrielle alliant à une qualité maximale, une efficacité de réalisation optimale, car le travail se fait en atelier où il faut compter environ deux mois d’intervention pour un modèle standard. Tout est normé, contrôlé, avec l’assurance d’une extrême précision. Les isolants, réseaux, carrelages et autres revêtements y sont aussi montés. Une fois prêts, les modules sont acheminés sur le terrain par convois exceptionnels. La maison peut être assemblée en une journée. Il n’y a quasiment plus que les joints à faire. Cette rapidité a bien sûr pour autre avantage un aspect financier non négligeable. »


Le bois, une question d’espace et de confort

Grâce à des murs moins épais, le bois permet de gagner en surface habitable (jusqu’à 7 % de surface au sol). Par ailleurs, ses qualités le rendent idéal en rénovation, pour agrandir un bâtiment déjà existant, via l’extension, la surélévation ou l’aménagement de combles ; ou pour isoler.

Avec le bois, on peut sculpter les extérieurs

Bardages, revêtements, menuiseries, aménagements des jardins, terrasses, piscines… le bois multiplie les champs d’applications possibles pour laisser libre cours à vos envies tout en tenant compte de vos contraintes. Pour faire de chaque réalisation un succès, le ciblage du produit doit pointer un ensemble de critères fondamentaux. Esthétisme, conformité avec la réglementation, sécurité, altitude, exposition, longévité, coût global dans la durée, facilité d’entretien, comptent parmi les paramètres qui devront vous guider et les professionnels sauront vous conseiller.


Le bois pour sublimer les intérieurs

Architecture d’intérieur, aménagements, déco, menuiseries, ameublement ? Evidemment, le bois répond présent ! Chaleureux, confortable, déclinable à l’infini, il assure des ambiances uniques dans une belle palette de styles, pour personnaliser à l’envi chaque espace de la maison, du plancher au plafond, en passant par le mobilier ou les objets de décoration. Ainsi, selon l’usage défini, si certaines essences traversent le temps au naturel, les finitions apportent protection, longévité et bien sûr, esthétisme. Spécialiste en la matière (vernis, teintes, patines, laques), Philippe Jourdan, gérant de Vercadi à Meythet, précise : « Pour relooker un meuble ou rénover des menuiseries, il faut considérer tout le contexte et avoir une idée de l’effet recherché car les rendus seront très différents, ne serait-ce que selon les essences. Le vernis est idéal pour protéger et souligner le caractère du bois. Entre la teinte et le vernis, la finition patinée est très tendance. Elle donne un style moderne en accentuant le veinage. Les teintes permettent entre autres de masquer les éventuelles imperfections tout en révélant le relief. Les tons clairs sont prisés mais les couleurs vives connaissent un succès grandissant. Les finitions peuvent se combiner. On peut aller loin dans les variations, oser et être créatif. C’est aussi ce qui est merveilleux avec le bois. » Ainsi on respire : séduisant à souhait, le bois n’a pas fini de nous insuffler des idées !

Clouons le bec aux idées reçues

– Qu’on se le dise : le bois offre une excellente résistance au feu. A sa combustion lente, régulière et prévisible s’ajoute un faible dégagement de gaz toxiques en cas d’incendie. A titre de comparaison, le bois transmet la chaleur dix fois moins vite que le béton et deux cent cinquante fois moins vite que l’acier.

– Quid de l’entretien ? Le bois sait être rassurant dès lors que la réalisation a été conçue avec savoir-faire et qualité. Pour exemple, une façade en bois brut d’une essence adaptée, ne demande aucun entretien si on est ouvert à sa patine grisaillée. Parallèlement, les produits bois prêts à l’emploi étant toujours plus performants, un bois traité correctement avant d’être mis en œuvre, ne demandera que peu, voire aucun entretien. D’où une fois encore, l’intérêt de bien étudier la conception en amont et de s’en référer aux professionnels.

Le bois en quelques chiffres

En 2012, le bois a mieux résisté à la crise que les autres techniques constructives. 12 % des maisons individuelles et près de 20 % des extensions sont construites en bois. 39 % des actes d’achat en bois de construction se font par l’intermédiaire de scieries françaises et 92 % des bois utilisés par les entreprises sont certifiés (PEFC – Programme de reconnaissance des certifications forestières – 91 %).
Source : Enquête nationale construction bois / activité 2012. Financée par France Bois Forêt et CODIFAB en partenariat avec FBR/FFB-CMP/Afcobois.

Plus d’infos :
www.bois.com
www.fibra.net
www.franceboisforet.fr
www.archinicoletti.fr
www.vercadi.fr
www.plushaut.com

Caroline Lavergne


Les commentaires sont fermés.