ARCHI / Incognito /

Villa AT : dialogue avec le paysage norvégien

Promouvoir les lignes de vue en préservant un sentiment d’intimité et de confidentialité, tel est le credo de Saunders Architecture, qui démontre avec la Villa AT l’importance des lieux et des environnements protégés.

Organique. La façade dynamique présente des pans de verre incurvé dans un ton blanc doux. Les formes courbes de la villa font écho aux vagues de la mer en contrebas.

Depuis vingt-cinq ans, l’architecte canadien Todd Saunders, installé à Bergen, en Norvège, réalise des projets résidentiels et culturels à travers la Scandinavie et le reste du monde. Avec la Villa AT, sise dans la ville de Søgne, le long de la côte sud-ouest norvégienne, il continue de montrer comment les techniques contemporaines alliées aux matériaux traditionnels et artisanaux renforcent la relation entre le lieu et la forme. Les propriétaires -un couple avec deux enfants- ont fait appel à son studio, Saunders Architecture, après avoir lu un article sur l’une de ses conceptions, la Villa G, située en bord de mer à Hjellestad, près de Bergen. Toujours avec cette même signature, Todd Saunders réussit à la distinguer des autres résidences, conçues avec des géométries rigides et linéaires, en l’adoucissant avec des lignes courbes et des formes organiques. La conception fluide de la Villa AT est de cet acabit, pour une réponse directe à la topographie, aux conditions météorologiques et à la nécessité de cadrer les vues sur la mer.

En accord. Le bois et le verre reflètent la nature unique et insaisissable de cette petite ville norvégienne de plus de 11 000 habitants.

Réinventer le vernaculaire

Sur 310 m², la villa se dresse ainsi au sommet d’un éperon rocheux où se nichent des marches en pierre qui mènent à une terrasse et à une piscine située dans un fossé naturel du paysage. La demeure embrasse les points de vue spectaculaires entre la mer et la nature sauvage typiques du pays. À l’intérieur, les palettes sont simples avec des murs blancs, des planchers et des plafonds en bois. Si ce matériau est un rappel des maisons traditionnelles de la région, la villa contraste avec sa façade de verre incurvée, profitant d’une abondance de lumière. « De loin, son apparence est sereine et minimale. De près, la texture artisanale et rugueuse des lattes de bois devient apparente. », comme le précise Todd Saunders. La structure des espaces est divisée en deux parties distinctes. La première dispose de trois chambres, d’une cuisine et d’une salle à manger ouvertes, séparées du salon par une cheminée sculpturale. La seconde est un appartement annexe, dédié à la famille et aux amis, construit près de l’allée d’entrée gravillonnée. L’approche de Todd Saunders insuffle ainsi une sensibilité artistique en phase avec le caractère unique des terrains nordiques.

Rassérénant. Le cadre panoramique sur la terrasse, la piscine et l’environnement côtier procurent paix et sérénité.

Profondeur de champ. Le couloir de circulation se situe le long des fenêtres qui donnent sur la mer, créant une allée de lumière qui contribue à embellir la suite parentale et les chambres des enfants.

En harmonie. La suite principale, avec sa salle de bains, se compose d’une collection d’espaces invitants et fonctionnels, comprenant plusieurs dressings. Le lit et la baignoire profitent de la vue sur le littoral et la mer.

Aménagement. La cuisine et la salle à manger décloisonnées sont séparées du salon. Le chêne est omniprésent, quand la menuiserie se fait sur mesure et détaillée.

Chaleureux. La cheminée en béton sur mesure délimite élégamment les espaces entre le salon, la cuisine et la salle à manger.

Accueillant. La villa comprend les espaces utilitaires (le garage), de service et de stockage, disposés autour de l’allée gravillonnée de l’entrée principale.

Beauté nocturne. L’éclairage dans tous les espaces intérieurs illumine la villa qui resplendit sous le ciel étoilé, où s’invite sereinement la végétation locale.

Texte : Nathalie Dassa

https://www.saunders.no/

Crédits : Todd Saunders, Attila Béres, Márk Szoke et Joshua Kievenaar / Photos : Bent René Synnevåg


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.