Accueil / ARCHI / À 360° /

Village Vertical : habiter le ciel


Couture urbaine

Conçu autour d’un coeur en béton et d’une structure en bois, le Village Vertical de Rosny-sous-bois se destine à un usage mixte en logements, bureaux et services. 

Les architectes Sou Fujimoto, Nicolas Laisné et Dimitri Roussel ont été choisis pour réaliser le Village Vertical dans le cadre du concours « Inventons la métropole du Grand Paris ». La tour de 50 mètres de haut s’affiche comme un marqueur fort à l’entrée de Rosny-sous-Bois et génère une couture urbaine entre le centre-ville et la zone commerciale. Le bâtiment de 28 000 m² comprendra des logements, des bureaux tandis que 5 800 m² seront réservés à des programmes conviviaux : sports, micro-crèche, loisirs immersifs, local associatif, restauration…

Cascade de terrasses

L’idée « d’habiter le ciel » s’est placée au coeur des préoccupations des architectes. Les larges ouvertures vitrées permettront notamment de communiquer cette sensation. La volonté de réaliser une façade « vivante » se traduira par la mise en place de balcons, pergolas et une cascade de terrasses. Le Village Vertical mettra en scène 13 000 m² de bois, stockant 10 000 tonnes de CO?, l’équivalent de 200 hectares de forêt. « Une démarche écologique concrète », annonce la municipalité.

Mise à jour juillet 2020

Un projet finalement abandonné

Dans un courrier de notification en date du 17 juin 2020, le maire de Rosny-sous-Bois Claude Capillon indique au président de la Compagnie de Phalsbourg Philippe Journo qu’il renonce au « Village vertical », un des projets phares de la 1re édition d’« Inventons la métropole du Grand Paris ».

La décision de mettre fin à ce projet ambitieux a été motivée par les réserves exprimées par la population locale, qui ont été renforcées par la crise sanitaire et l’appel à une révision de l’urbanisme. De plus, les travaux de déplacement des réseaux de gaz, situés à proximité du centre commercial Rosny 2, ont été difficiles et ont entravé l’avancement du projet ces derniers mois. Ces difficultés ont également affecté la viabilité financière de cette entreprise ambitieuse.


Hybride
La conception de ce double bâtiment s’appuie sur un noyau en béton armé et une structure en bois.

Texte Nathalie Truche
Photos © Sou Fujimoto – Nicolas Laisné – Dimitri Roussel


Auteur : Claire Pélissier

Date de publication : 1 juillet 2020

Date de la dernière mise à jour : 16 mars 2023


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.