°° BLOG °° / °° Portraits °° /

Un endroit frais, unique et poétique… Bienvenue aux Pénates à Reims !

Comment Traits D’co aurait pu passer à côté des Pénates Reims (autant dans le réel que dans le virtuel d’ailleurs !) ? De passage sur Reims, il vous faut impérativement découvrir ce lieu envahi par le bon goût. Et si vous n’avez pas la chance de filer vers la Champagne, direction instagram ! Parce que oui, ici ça vaut le coup d’oeil et pour cause…  Bienvenue dans la maison de Brice, antiquaire et Annabelle, décoratrice. Imaginez ce que cette équipe 100% complémentaire à pu faire ! Oui, oui, des merveilles… Direction cet endroit parfaitement conceptuel : une maison-boutique-guesthouse ultra cocooning et au charme indéniable. Et attention attention, c’est un piège, car dans cet intérieur ultra déco, tout est à vendre. Amateurs de beau, de cosy, prenez garde !


Vous deux, pourriez-vous nous raconter brièvement votre/vos parcours ? Pourquoi la décoration est-elle si présente dans votre vie ? Annabelle, tu as toujours été décoratrice ? Et toi Brice, antiquaire ?  

Annabelle : Je suis Bordelaise et je vis à Reims depuis vingt ans. Je suis venue dans cette ville pour créer un poste de marketing et développement au sein du quotidien régional. J’ai fait deux changements de vie, un avec le papa de mes filles pour créer une agence de communication de laquelle je suis devenue directrice artistique, et aujourd’hui en développant l’activité de décoratrice d’intérieur. J’ai déménagé 35 fois. Les Pénates, c’est ma septième grosse rénovation… L’aménagement d’espace fait presque partie de mon quotidien, depuis mes premiers appartements où je transformais tout, jusqu’aux projets de mon entourage.

Brice : Je suis Ardennais, je suis arrivé à Reims pour mes études et j’y suis resté – j’ai fait de la musique pendant très longtemps et, en parallèle, j’ai développé mon activité d’aujourd’hui. Aux puces de Saint-Ouen pendant des années, Les Pénates sont devenues notre vitrine.


Vous vivez dans une ancienne bâtisse que vous avez entièrement refaite. Vous êtes partis d’une feuille blanche et avez totalement réécrit l’histoire de cette demeure, tout un art ! Qu’est ce qui vous a décidé à vous lancer dans un tel projet ?

Quand nous nous sommes rencontrés avec Brice, j’étais à la recherche d’un nouveau lieu à rénover. Rapidement, nous nous sommes mis à chercher la perle rare dans le centre de Reims. Ce que nous voulions, c’était des travaux, beaucoup de travaux. Grâce à une amie, nous sommes tombés sur cet endroit, complètement abandonné, qui avait servi de lieu d’archives, d’atelier d’artiste et était en passe d’être détruit. Au premier regard, nous avons eu le coup de foudre. Tout y était réuni.


Dans les rénovations, que j’ai déjà effectuées, mon cheval de bataille a toujours été de conserver l’esprit des lieux. Chaque endroit a une âme qui ne cherche qu’à s’exprimer. Aussi, grâce au métier de Brice, nous avons décidé de redonner vie à cette maison en chinant chaque pièce qui s’y trouve. Nous avons pris le temps d’étudier le moindre centimètre carré, de faire des plans de transformations, de rencontrer des artisans spécialisés… Tout était très grand et atypique. Nous ne savions pas quoi faire de certains espaces. Hors de question de faire des appartements en location du fait de la proximité. Créer des espaces de coworking nous a traversé l’esprit, mais nous n’avions pas envie d’avoir des allées et venues sans cesse. Et puis, un jour, en voyant Brice prendre des photos des meubles qu’il achetait dans son intérieur, j’ai dit « Pourquoi ne créons-nous pas une boutique dans les appartements ? ». De fil en aiguille, nous sommes rendu compte que nous pouvions faire découvrir notre univers et notre savoir-faire à des hôtes. Le projet était lancé !  « Faire du neuf avec du vieux » est devenu notre leitmotiv.


Aujourd’hui, comment qualifieriez-vous le style de votre intérieur ? Il y a votre chez vous, mais aussi la guesthouse 1 et la guesthouse 2, donc nous voulons tout tout savoir ;)

Notre style est plutôt orienté vers une décoration vintage parsemé d’objets et de mobiliers de différentes époques – un mélange décomplexé de différentes influences. On aime jouer avec les blancs, avec les vieilles verrières, les vieilles boiseries… on chine tout, nous n’avons pas peur d’oser.


Nous vivons sur une partie de la maison et avons créé 2 appartements « boutique » que l’on appelle des Guesthouses. Ces appartements nous servent de showrooms, de vitrine virtuelle, mais aussi c’est l’occasion de montrer notre travail en terme de rénovation et de décoration… Vous pouvez y séjourner, acheter le mobilier et objets qui s’y trouvent, louer le lieu pour des shootings photos, on peut créer des évènement ensemble… Ici tout se conjugue et ça on adore…

On aime à rencontrer les personnes qui nous visitent pour échanger, ce sont toujours de merveilleuses et enrichissantes rencontres.


Guesthouse #1


Guesthouse #2

Où avez-vous trouvé votre inspiration ?

Notre inspiration vient surtout de l’échange que nous avons avec cette maison, de nos goûts respectifs et des objets que l’on chine, mais aussi de part nos rencontres ici et ailleurs. Nous refusons les standards et essayons de prendre le contre-pieds de ce que l’on voit partout. On est surtout dans le ressenti des choses, du lieu, des espaces et de nos affinités.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus chez vous ? Ce qui vous tient le plus à cœur ? Et au contraire, qu’aimeriez-vous encore changer (un regret peut-être dans vos travaux)?

Je crois que l’on aime tout :) Mais ce qui nous plait le plus, c’est l’ambiance qui se dégage d’ici – ce côté atypique qui en fait un lieu unique. De pouvoir avoir tout créé, au gré de nos envies et de nos trouvailles ;  c’est ce qui impose notre marque de fabrique.

Ce qui nous tient à cœur, c’est sûrement cette longue verrière que l’on a dessinée et faite réaliser par une société qui travaille pour les bâtiments historiques. Il y a aussi toutes ces portes, les différentes verrières… et surtout tous les détails petits ou grands que l’on ramène de nos chines.


Aucun regret dans ces travaux mais, ce que l’on aimerait changer et que l’on est en train de changer… c’est la guesthouse #1. C’est l’appartement le moins abouti de cet endroit. Fait trop rapidement, au moment où nous avons changé d’équipe d’artisans. Il lui manque quelque chose que l’on ressent au quotidien. Nous sommes en train d’y remédier.

Dans quel endroit vous sentez-vous le mieux et pour quelles raisons ?

L’endroit le plus agréable est sans conteste la pièce de vie. Baignée de lumière, c’est l’endroit où se conjugue toute la vie de la maison : les retrouvailles en famille, les apéros entre amis, les rdv professionnels, les arrivées des nouveaux meubles et objets, etc…


Auriez-vous une anecdote à nous glisser sur les Pénates (ou plusieurs n’est-ce pas… Nous sommes tout ouïs !!! ;)) (sur le lieu, un moment des travaux, une vente, etc.)

Des anecdotes, il y en a plein ;)

Je crois que le moment des travaux le plus jouissif pour nous fut quand, un jour, nous avons vu arriver notre maçon sans prévenir en nous disant, « je viens découper la charpente !! »

La pièce de vie ici, au départ était une pièce sans lumière, un vieil atelier clos de mur… Nous avons fait faire cette grande verrière pour créer une cour – type cour parisienne – pour avoir un accès sur l’extérieur. La verrière était créée et installée mais la toiture n’avait pas été découpée… les aléas des travaux… nous étions toujours dans le noir.

À l’arrivée du maçon, je lui ai dit « c’est le plus beau cadeau que tu pouvais me faire… » – Je me rappelle encore de la joie, des rires que nous avons eu au fur et à mesure que le toit « s’envolait »… comme si, cette entrée de lumière était un début de quelque chose…

Ici, beaucoup de choses sont à vendre, mais il y a aussi beaucoup de choses que j’aime et que je veux garder. Un jour, nous recevons des amis au Pénates pour voir une table que nous avions à vendre. Dès leur entrée, notre ami regarde à peine la table et se dirige vers un meuble que j’étais en train de peindre, en me disant « c’est ça que je veux »… J’avais chiné ce meuble quelques mois plus tôt et je l’adorais, mais ne savais pas trop où le mettre… je lui ai dit qu’il n’était  pas à vendre, que je l’avais déjà acheté très cher et que je l’adorais.

Nous avons tellement rit car à chaque fois, ils voulaient des choses qui n’était pas à vendre, nous étions en train d’aménager… Au final ils sont repartis avec le fameux meuble, une autre table et un vestiaire qui n’était pas à vendre non plus…

Je crois que si je vous demande « quel est l’objet et/ou le meuble que l’on peut trouver chez vous et chez personne d’autre ? », vous pouvez me répondre «  à peu près tous » étant donné que vous avez chiné presque la totalité de votre déco… Alors, partons plutôt sur… quel est l’objet que l’on trouve chez vous et que vous ne pourriez jamais proposer à la vente ? Pouvez-vous nous raconter son histoire ?

Alors, pour moi il y a plusieurs objets que je ne souhaite pas vendre. Brice lui, n’est pas attaché aux meubles, il me dit souvent « ce n’est pas grave, on trouvera autre chose… », mais il y a des choses que je ne pourrais pas vendre… Les miroirs années 30 de ma grand-mère par exemple et cette lettre d’enseigne géante qui trône dans notre pièce à vivre ; je l’ai chinée il y a très longtemps et elle me suit dans tous mes déménagements. Je me rappelle qu’en la voyant j’ai stoppé net, je l’ai achetée immédiatement. Abimée par le temps, j’aime les courbes de cet objet, que ce soit la lettre B et sa forme imposante.

Pour Brice, il y a quand même une chose qu’il ne vendra jamais, c’est… un petit Bouddha chinois sous cloche, mais c’est vraiment tout !


Si vous deviez donner un conseil à nos lecteurs désireux de se lancer dans un tel projet, lequel serait-il ?

Avec mon enthousiasme pour les projets, je dirais « Lancez-vous !… »

Allez chercher dans votre « MOI intérieur » vos idées, travaillez avec des produits de qualité, trouver de BONS artisans spécialisés dans la rénovation et osez !

La minute « très déco » d’Annabelle

Quel est ton « must have » déco du moment ? 

Pour moi le « must have », c’est surtout d’arriver à avoir la perle rare, la chose que l’on n’a pas encore vue, l’objet qui va faire toute la différence.

Un lieu déco incontournable selon toi ?

Un lieu déco absolument magique et décomplexé que j’adore : l’hôtel LOS ENAMORADOS dans le petit village de Portinatx à Ibiza.


Un site internet déco incontournable ? 

Le site Remodelista – site sourcebook de design d’intérieur et de style de vie, mais aussi Obsolete Inc que j’adore !

Ton dernier coup de coeur déco ?

Il y en a trop – Le souci, c’est que j’en ai souvent, je craque tout le temps pour les miroirs anciens !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.