ARCHI / Urbanisme /

En Chine, ouvrage en deux actes


La salle de théâtre de Changsha Meixihu avait ouvert ses portes en 2017. L’inauguration du musée, fin 2019, met un point final à ce projet d’ampleur signé Zaha Hadid Architects. 

Sur une superficie totale de 115 000 m2, le plus grand centre culturel de la province du Hunan, en Chine, abrite trois structures aux fonctions et espaces bien définis : d’abord le Musée d’Art contemporain (MICA), ensuite le Grand Théâtre de 1 800 places, et enfin le Petit Théâtre, une salle polyvalente d’une capacité de 500 places. Avec huit galeries d’exposition juxtaposées autour d’un atrium voué à des installations et événements d’envergure, le tout nouveau Musée d’Art MICA comprend également des espaces dédiés aux ateliers communautaires, une salle de conférences, un café et une boutique. Le langage architectural organique du complexe se dessine au gré des itinéraires piétonniers qui sillonnent le site pour se connecter aux rues voisines. Offrant une vue sur le lac Meixi, ces trois structures vivent à la fois ensemble et séparément. L’amplitude des horaires d’ouverture vise à créer une vitalité continue dans la ville : le Théâtre se réveille quand le Musée d’Art entame son sommeil. Quant à l’éventail d’animations prévues au Petit Théâtre, il augure d’une effervescence de chaque instant !


Signature
Pureté du blanc et lignes fluides… Zaha Hadid Architects a conçu un complexe marqué de son empreinte reconnaissable entre mille.


Photos Virgile Simon Bertrand
Texte Nathalie Truche