ARCHI / Architecture /

À Paris, un écrin très haute couture


2020 verra enfin vivre le nouvel espace pour les métiers d’art de Chanel, imaginé par Rudy Ricciotti, grand prix national d’architecture. 

Plumassiers, brodeurs, bottiers, orfèvres… autant de petites mains qui ont fait les grandes oeuvres de Gabrielle Chanel. Depuis sa création, la Maison prône et cultive le Made in France. 2020 sera une date majeure dans l’histoire de la marque qui va rassembler dans un même espace – en périphérie du XIXe arrondissement, à la porte d’Aubervilliers – le savoir-faire de ses Métiers d’Art. Un écrin tout en béton et en verticalité, conçu comme un tissage de filaments évoquant l’univers du textile.

Expositions et ateliers

Toutes les entreprises et manufactures, sous la houlette de Paraffection, rejoindront ainsi un lieu d’excellence de 9 000 m2 de terrain et de 25 500 m2 d’espaces de création, répartis sur cinq étages et deux sous-sols, avec en son centre un espace vert accessible depuis les coursives intérieures. 1 000 m2 seront ouverts au public avec des expositions et des ateliers participatifs. Au coeur d’un quartier en pleine mutation, ce nouvel édifice – qui favorisera la lumière naturelle et les techniques innovantes pour plus d’efficacité énergétique – contribuera également à bâtir la Métropole du Grand Paris.

Nathalie Dassa