TRAITS POUR TRAITS /

Visite privée chez Leslie alias Agrippine de la Gouttière

Leslie, connue sur insta sous le pseudo Agrippine de la Gouttière, est juriste de métier. Pendant quelques années, elle a travaillé dans l’industrie du moteur de camion à Lyon. Ensuite, elle est devenue consultante en ressources humaines et compétences pour les industries de la métallurgie. Une vie professionnelle très riche, mais loin de sa passion pour la déco, l’artisanat, les do it… Alors, pendant ses loisirs, elle bichonne son cocon, créé et apporte une grosse touche de douceur à son quotidien. Bienvenue dans son cocon douillet en plein cœur d’Annecy !


Pourquoi la déco est-elle si présente dans ta vie ?

J’ai toujours aimé ça je crois, dès mes premiers appartements, quand j’étais étudiante à Lyon, j’ai décoré avec un petit budget et c’est ce qui m’a amenée à faire des achats de secondes mains notamment pour les meubles et à récupérer des objets dans la famille qui étaient devenus désuets pour certains. Je les ai repeints, customisés, actualisés.

Et puis j’évolue dans un milieu masculin, industriel et juridique où l’esthétisme et le créatif n’ont pas leur place ; alors, la mode, la déco et faire des objets par moi-même est devenu de plus en plus important sur le plan personnel. Cela me permet de trouver une forme d’équilibre.


Agrippine de la Gouttière… Pourquoi ce pseudo sur instagram ?

Mon pseudo a une petite histoire : lorsque nous avons adopté notre « chatonne » il y a 9 ans nous gardions le lapin de notre voisine qui s’appelait José Dos Santos Da Silva. Nous avons donc cherché un prénom et un nom à rallonge pour notre nouvelle venue.
Ce sera : Agrippine De la Gouttière car elle est née sur les toits des vieux quartiers d’Annecy et comme elle est très précieuse, il lui fallait une particule !
C’est le premier « enfant » de la famille ; son nom est très vite devenu un sujet de rigolade avec nos proches et un surnom pour moi.
Donc c’est naturellement devenu mon pseudo à la fois décalé, original et qui protège un peu mon identité.

Toi et ta petite famille vivez à Annecy, dans un appartement que vous avez vous-même rénové, c’est bien cela ?

En effet ! Nous sommes revenus à Annecy il y a une dizaine d’années, on quittait alors un appartement classé monument de France « style canut » à la Croix Rousse à Lyon ; un lieu bourré de charme !  Et nous avons emménagé dans un petit appartement des années 50 dans l’hyper centre d’Annecy au dernier étage, hyper lumineux avec vue sur le château.
À Annecy, l’immobilier est compliqué (peu de biens, peu de vrai anciens, et des prix très élevés) alors à l’arrivée de notre première fille lorsque nous avons eu l’occasion d’acheter un bien du même type nous n’avons pas hésité.
L’appartement était vraiment dans son jus : moquette violette, tapisserie vinyle jusqu’au plafond, colonnes romaines en stuc et très cloisonné.
Nous avons entièrement repensé l’agencement des pièces et rénové au fur et à mesure par nous-même (mis à part la partie technique plomberie / l’électricité) pour redonner le plus de cachet et de clarté possible à notre nouvel espace familial.
Notre fille a fait ses premiers pas au milieu des sacs d’enduit, des tas de carreaux ciment, des moulures et des pots de peinture. Et la seconde est née alors que nous déplacions la cuisine…
Nous avons ensuite eu la chance d’agrandir en rachetant l’appartement voisin, nous sommes donc repartis dans de gros travaux, mais toujours avec plaisir.

Comment qualifierais-tu le style de ton intérieur et où trouves-tu ton inspiration ?

Ici on vit chez notre chat et nos 2 petites filles, de fait la déco est plutôt « fantaisiste », acidulée… Un joyeux mélange des genres, quelque chose de simple et qui n’est surtout pas élitiste.
Dans notre maison on a de l’humour, on accepte le bazar, la vie, on ne se prend pas au sérieux, et la déco non plus.
Je fonctionne au coup de cœur, et ensuite je vais agrémenter la déco autour des objets. Je suis une grand fan de textile, d’imprimés ; je les change au gré des saisons et des humeurs.
Nous aimons déplacer nos meubles, changer les couleurs et fleurir notre lieu de vie. Finalement on peut décorer avec peu de chose.
Nous aimons aussi retrouver les objets de nos voyages, les chinoiseries, les bondieuseries pour une touche de kitsch assumée. Ah oui… et mettre des tapis partout !


Dans quelle pièce te sens-tu le mieux et pour quelles raisons ?

Comme beaucoup je passe énormément de temps avec mari et mes enfants dans la cuisine. On y fait les devoirs, les ateliers, accessoirement à manger… Mais c’est dans notre nouvelle petite pièce, celle où l’on a délocalisé la TV, que j’aime le plus m’isoler. J’y apprécie la tapisserie « bienfaitparis » jungle noire et blanche, le parquet ancien peint en blanc et l’accumulation de coussins.
J’ai curieusement l’impression d’être un peu en vacances dans ce petit espace cocon.


L’ancien est très présent au sein de ton intérieur (Fauteuil RIO, lit ancien en rotin…) jusque sur la table où tu as opté pour de la vaisselle datant de fin 19e, début 20e. Rénover, acheter du seconde main… est-il un mode de vie pour toi ?

J’ai assez peu d’attirance pour le neuf en matière de déco, j’aime la patine et l’idée que nos objets ont une histoire, qu’ils viennent d’ailleurs, ou qu’ils soient faits main.
Je suis très attachée à certains… Comme mon miroir balinais trouvé chez un artisan lors de notre premier voyage en Indonésie.
Mes filles n’ont que des meubles anciens dans leur chambre, cela donne de la douceur, de la féminité, de la rondeur.
Une partie de ma vaisselle terre de fer, Digoin, vient de ma grand-mère qui tenait un bar restaurant ou a été chinée au fur et à mesure des malheureuses casses. J’aime que ce soit dépareillé, imparfait. Et puis rien n’est plus joli que ce qui est un peu abimé par le temps et l’usage.


Te manque t’il une pièce que tu rêverais de chiner ? Et pourquoi cette pièce ?

Ça fait un petit moment que je suis titillée par un buffet blanc ancien en métal vitré de pharmacie, mais nous devons, suite à notre agrandissement. repenser notre salon salle à manger, donc se sera pour plus tard. 

Quel est l’objet et/ou le meuble que l’on peut trouver chez toi et chez personne d’autre ? Peux-tu nous raconter son histoire ?

Ma chouchou c’est ma petite commode miroir pieds compas trouvée sur le bon coin il y a quelques années « contre bon soins ». Son prioritaire, un biker, l’avait héritée de sa mère et se trouvait un peu circonspect face à ce genre d’objet.
Elle ne fait pas l’unanimité donc je l’aime encore plus.  Ce meuble fut une révélation et si je ne devais en garder qu’un ce serait elle !


Et puis je suis aussi très attachée à notre miroir poire XXL « honoré », un des rares objets neufs de la maison. Mon cher et tendre a fait un aller-retour exprès à Marseille pour me l’offrir et comme il participe aussi à la déco il est rentré avec le fauteuil croisette.


La minute « très déco » de Leslie

Quel est ton « must have » déco du moment ? 

Je suis à deux doigts de craquer pour le luminaire George en rose pour notre chambre dont toute la déco reste à faire.


Un lieu déco incontournable selon toi ?

Ayant habité sur Lyon j’aime beaucoup les boutiques déco du deuxième arrondissement et en particulier Auguste et Cocotte.


Un site internet déco incontournable ? 

Evidemment  Les petits bohemes, pour un esprit un brin ethnique, éthique et des pièces artisanales réalisées en petites série. Sinon, pour les tapis berbères Bohemian chic interior shop. Et enfin, pour les textiles au blockprint :  @inspirationbylagirafe


Ton dernier coup de coeur déco ?

Je louche sur un canapé sur mesure de Bérengère Leroy, le problème c’est qu’Agrippine aussi aime les canapés ! :)


Pourrais-tu nous citer de nom de 3 blogueurs / archi d’intérieur / Designer / Créateur…

J’aimerais vivre chez @zoedelascases

La déco de l’influence suédoise @mortilmernee me donne la pêche

Et puis il y a les petits compte instagram que j’aime :

Toute la déco de  Pauline Mellinger @levelorose

Evidemment @fannymenoret pour le Rose

La douceur de l’univers de @mlle_madeline


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.