ARCHI / Architecture / /

The Camp : une toile à trois branches

The Camp Aix-en-Provence


Posé au cœur d’un cirque colli­naire non loin d’Aix-en-Provence, ce lieu dédié au futur et à l’innovation appelait une architecture en phase avec sa vocation.

Le projet du premier campus européen consacré aux technologies émergentes et aux nouveaux usages était porté par Frédéric Chevalier, fondateur de la société HighCo, disparu prématurément en juillet dernier. Pour en dessiner le concept, l’agence d’architecture Corinne Vezzoni & Associés avait reçu carte blanche : aucune instruction ni cahier des charges n’ayant été élaborés. Les seules intentions de son fondateur consistaient en la conception d’un lieu atypique, propice aux rencontres, à l’innovation, tout en « minimalité ».

The Camp Aix-en-Provence : façon nomade

Le choix du site s’est porté sur un espace marqué par un plateau de garrigue en surplomb, non loin d’Aix-en-Provence. Pour s’implanter dans cet endroit et le révéler, les architectes se sont inspirés de l’habitat traditionnel des nomades, constitué de grande toile recouvrant un espace de vie. Sa forme triangulaire vient en écho aux trois repères naturels entourant le site : le piton rocheux, la Sainte-Victoire et la forêt de pins. Cet immense parasol est creusé ici et là de trois vastes puits donnant sur des patios intérieurs végétalisés qui offrent la lumière, la vision du ciel et récupèrent l’eau de pluie. L’architecture fluide, faite de volumes circulaires, vise à s’extraire de la réalité environnante, prendre du recul tout en s’ouvrant sur des espaces de liberté favorisant la créativité. Un lieu inédit et inhabituel. 


PARASOL GÉANT
Adaptée au climat méditerranéen, la toile protectrice translucide réalisée par Serge Ferrari mesure 10 mètres de haut en moyenne et couvre 6 729 m2.


thecamp.fr

Nathalie Truche