ARCHI / Urbanisme /

Dubaï le parc de tous les superlatifs


Le complexe fine flower a pour ambition de battre les records du monde : plus vaste parc de loisirs, plus grand toboggan aquatique, plus longue cascade artificielle. 

En 2017, l’agence camerounaise HKA | Hermann Kamte & Associates était sélectionnée à un concours international organisé par la municipalité de Dubaï (Émirats arabes unis) pour réinventer son front de mer. En devenant le nouveau lieu emblématique de la ville, le centre de divertissement vise à accroître la notoriété de Dubaï auprès du public mondial et à attirer davantage de touristes. La démarche architecturale s’est fondée sur la volonté de connecter l’homme à la nature : la conception de Fine Flower s’est en effet inspirée de la fleur qui a besoin de l’eau, de l’air et de la terre pour s’épanouir.

Une île, un coeur

Sur la petite île, autour d’un bâtiment en forme de coeur, diverses activités XXL seront proposées aux visiteurs : toboggan, centre aquatique avec aires de jeux pour enfants, zones de pratique sportive, cafés et restaurants, boutiques de cadeaux et souvenirs (dans l’édifice et sur les toits), théâtre en plein air… Le projet, dirigé par Hermann Kamte et les architectes Ange Djoke et Joseph Ndi, offrira également la possibilité d’insérer un port de plaisance. Au regard de l’ampleur du chantier, la date de livraison n’a pas encore été arrêtée.


Océan
Se déployant dans le golfe persique, le site constituera un lieu de rassemblement monumental pour la pratique de sports et de jeux aquatiques.

 


Nathalie Truche avec v2com