DECO / Tendances /

Rock the Kasbah : dix ans de différence

Depuis 2011, Rock the Kasbah propose une interprétation contemporaine de l’artisanat tunisien à travers un mobilier et des objets de décoration à l’identité forte. 


Il y a une quinzaine d’années, Philippe Xerri s’installe à Tunis. Attiré par le caractère cosmopolite de la ville, il s’y sent tout de suite chez lui. Sur place, il imagine des collections pour des marques de décoration et d’accessoires de mode tunisienne en valorisant l’artisanat local. Le succès de ses créations l’encourage à fonder sa propre enseigne : lancée en janvier 2011, Rock The Kasbah affiche aussitôt sa différence en soufflant un vent ethnique dans les intérieurs urbains. L’utilisation de matériaux tels que la fibre de palmier ou le bois d’olivier confère à ses réalisations un aspect unique. Tisserands, menuisiers, potiers, céramistes… Dès le début, Philippe Xerri fait le choix d’intégrer les artisans à l’entreprise afin de pérenniser leur savoir-faire. Son atelier de La Soukra, en banlieue de Tunis, compte aujourd’hui une quarantaine de salariés auxquels s’ajoutent d’autres lieux de production dans le pays. En plus de la boutique de Sidi Bou Saïd, trois magasins se sont ouverts en France : à Marseille, à L’Isle-sur-la-Sorgue et dans le VIe arrondissement de Paris. Pour célébrer son anniversaire, la marque a réédité dix pièces iconiques dans de nouveaux formats et couleurs, tels la lampe Branche, le miroir Goutte ou la table basse Boomerang. Autant de créations emblématiques qui ont forgé l’ADN de Rock The Kasbah et lui ont permis de se faire un nom dans l’univers de la décoration en une décennie seulement.


1 Archéologie. Sur son socle en céramique, la lampe Bulla s’inspire d’un col de jarre romaine. L’abat-jour en jonc tressé auréole l’objet de douceur. 2 Berbère. Le kilim vintage, tissu aux motifs singuliers typique des populations berbères, donne aux coussins un style ethnique chic. 3 Échevelé. Abat-jour en fibre de palmier et pied en céramique pour le lampadaire Tramontane qui ne manque pas de personnalité. 4 Tri-matière. La console Zarzis arbore une structure en placage de bois compressé, enduite de plâtre puis sublimée par une peinture à la chaux. Au-dessus, l’emblématique Lampe n°2. 5 Méli-mélo. Cuadrada, la nouvelle ligne de table aux pieds entremêlés, se compose de bois de hêtre teinté et de marbre. 6 Cocooning. Avec sa structure en bois de hêtre et son habillage en mouton blanc, le fauteuil Nura affiche un design élégant et cosy.

rockthekasbah.net

Nathalie Truche