ARCHI / Incognito /

Patchwork d’époques et de hauteurs à Padoue

Dans un bâtiment du XVIIIe siècle de cette belle ville de Vénétie, le penthouse sur trois niveaux a retrouvé une cohérence et une âme. Comment ? En transformant ses points faibles en atouts. 

Un grand mur de verdure sert de toile de fond au piano dont la présence est valorisée grâce à sa position surélevée. 

Pour l’architecte italien Giuseppe Tortato, la tâche n’était pas simple. Le penthouse vertical, situé dans le centre historique de Padoue, à deux pas de l’église des Eremitani et de la chapelle Scrovegni, se hissait sur trois étages dotés d’espaces conçus à des périodes différentes. Une rénovation effectuée dans les années quatre-vingtavait définitivement ôté tout le charme des lieux. L’endroit – marqué par des doubles et différentes hauteurs – était potentiellement intéressant mais paraissait décousu. Aux yeux de l’architecte, l’habitation manquait de vision globale et d’émotion.

D’un côté, le grand canapé profite de la chaleur de la cheminée d’origine et de l’autre, regarde vers le mur dissimulant la télévision et d’autres technologies.

L’architecte a réécrit l’histoire architecturale du penthouse en jouant avec ses caractéristiques telles que les différences de niveaux. 

Indépendants mais ensemble 

Giuseppe Tortato a voulu réinventer l’histoire du penthouse de 200m2. Celle d’un cocon, d’une oasis parée d’un intérieur confortable où le couple de propriétaires et ses enfants pourraient vaquer à leurs occupations tout en restant ensemble. Le foyer devait à la fois créer une dynamique tout en offrant des espaces de réception pour les invités. L’architecte a tiré parti de la configuration étagée pour aménager de nouveaux volumes en verre et verdure, rompant ainsi avec le schéma classique des pièces. Il a supprimé les ajouts superflus des années quatre-vingt pour révéler les structures en bois existantes et récupérer la lumière que la précédente rénovation avait affaiblie. 

Pourvu d’une paroi vitrée pour créer de l’intimité, le bureau (à gauche) donne directement sur le salon, cœur du foyer.

Cœur vibrant de la maison 

La nouvelle narration commence à l’entrée qui mène à la cuisine composée aujourd’hui d’un ensemble de volumes et de plateformes surélevées visant à amplifier les doubles hauteurs et les différences de niveau originales du site. Occupant la place centrale du foyer, le grand salon dessert les autres pièces de la maison. Cet espace de vie, dominé par des couleurs et des matériaux naturels, se coiffe des poutres d’origine que l’architecte a remises en valeur. Jonglant avec les faiblesses du penthouse, Giuseppe Tortato a ramené l’ordre dans le chaos. 

La chambre à coucher se trouve dans le loft supérieur accessible par un escalier caché dans la salle à manger.

www.giuseppetortato.it

Photos Giuseppe Tortato
Nathalie Truche 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.