ARCHI / Visites privées / /

A Lyon : un T4 haussmannien métamorphosé par Marie Anne Chapel


C’est dans le très beau secteur Presqu’île de Lyon, inscrit depuis 1999 au patrimoine mondial de l’Unesco, que cet appartement de 99 m2 a récemment été transformé. Retour sur les grandes lignes des opérations.

Marie Anne Chapel, architecte DPLG établie à Lyon Villeurbanne, a illustré une nouvelle fois son art de métamorphoser les lieux confiés à ses soins. La première demande du maître d’ouvrage consistait à transformer le T3 en T4 en créant une chambre supplémentaire. « Nous avons hérité d’un logement qui avait déjà été rénové dans un tissu type haussmannien coexistant avec un bâtiment du XVIIIe siècle. Un diagnostic drastique de la structure a été réalisé car ce type de transformation exige une extrême prudence », décrit Marie Anne Chapel. C’est donc un chantier de précision qu’elle a entrepris et orchestré, pour ne pas fragiliser ni déséquilibrer l’ensemble. Le cahier des charges impliquait également de garder couloir et portes dans leur style d’origine. « Nous avons travaillé le redimensionnement. Les grands volumes n’ont subi aucune modification. Les salles de bains ont été totalement repensées, absorbant une part importante du budget », précise l’architecte.

Revue de détails

« J’ai toujours aimé intégrer à l’architecture, la future décoration du lieu. Cela fait partie intrinsèque de la construction. Tout se pense en amont, jusqu’aux détails de finitions comme les intégrations des éclairages, prises, interrupteurs…, explique l’architecte. Pour ce projet, j’ai eu la chance d’avoir un maître d’ouvrage amoureux des belles choses, il m’a laissé carte blanche pour la décoration et tout le temps nécessaire pour dénicher chaque élément, l’appartement étant destiné à la location Airbnb haut de gamme. »

Marie Anne Chapel : Tête chercheuse

Reine de la traque aux pièces et objets d’exception, Marie Anne Chapel avoue avoir pris plaisir à relever un challenge complexe au vu du budget restreint imparti au poste décoration. En fouinant partout – brocantes, puces, galeries d’art ou magasins spécialisés – elle a couronné de succès ce qui s’annonçait ardu : « Non seulement j’ai réussi mais en plus, je me suis é-cla-tée ! » sourit Marie Anne pour qui « l’architecture est une source de bonheur ». On valide !


ACCUEILLANT
Dans ce salon orienté nord, surtout pas de blanc, trop froid ! Pour créer un espace chaleureux, murs, plafonds et boiseries sont bleu nuit. Haute en couleur, une huile grand format resplendit.

CHINE
Belle trouvaille, ce meuble nous charme par son étrange graphisme ethnique et son bois noir profond. Côté tableaux, ambiance art moderne avec une huile et une litho choisies sur le net.

DISCRÈTE
La cuisine se fond dans le décor : poignées masquées, meubles rivés sur toute la hauteur. Subtil, le fil de la crédence rythme et valorise l’implantation.


PHILOSOPHIE POSITIVE
Selon l’architecte Marie Anne Chapel : « Le beau, c’est pour tout le monde. L’architecture doit être pour chacun ! »

COSY
Alliant coloris pétillants, textures confortables, beaux matériaux et pluralité de styles l’architecte signe un salon harmonieux et convivial.


ARTISTIQUE
Le maître d’ouvrage rêvait d’une fresque dans l’appartement. Cette chambre accueille le projet, hommage au peintre lyonnais Pierre Puvis de Chavannes. Appliques sur mesure, ampoules à filament pour un éclairage reposant.


JAPONISANTE
Scénarisation poétique de la tradition. Authentiques kimono, obi et poupées kokeshi du XIXe siècle spécialement rapportés du Pays du Soleil levant. Suspension esprit origami Maisons du Monde.

NOIR
Salle de bains en grès cérame Marazzi. Une vasque mais deux miroirs vintages asymétriques, en teck, pour partager le lieu sans s’y bousculer. Applique des sixties. Verres à dents des années quarante,
trésor débusqué dans une brocante.


Caroline Lavergne