Accueil / Influence de Mondrian dans l’architecture

Influence de Mondrian dans l’architecture

Précurseur du quadrillage, de la ligne droite et des couleurs primaires, Piet Mondrian (1872-1944) est une grande figure du mouvement De Stijl et a consacré la naissance de l’art moderne.

Le mouvement De Stijl (« le style »)

De Stijl est un mouvement artistique néerlandais fondé par Theo van Doesburg en 1917. Ce mouvement se caractérise par une abstraction rigoureuse de lignes et de couleurs. 

De 1917 à 1932, De Stijl représentait un aspect de la modernité, sous le nom de néoplasticisme, qui s’est déclinée de la peinture à l’architecture.

Ce mouvement rigoureux n’autorise que les combinaisons de lignes ou de volumes verticales et horizontales.

De Stijl s’est invité dans la décoration, le mobilier, l’architecture ainsi que la mode. Son auteur, Van Doesburg, puisait son inspiration dans le monde moderne : l’aviation, les trains, les grattes-ciels.

L’abstraction chez Mondrian

C’est au travers du cubisme que Mondrian a perçu cette nouvelle voie qu’est l’abstraction radicale.

Il défendait une vision utopiste de l’art. Il voulait, tout comme Van Doesburg, réconcilier l’esprit et la nature.

L’influence de Picasso sur Mondrian, et vice-versa

Mondrian découvre le cubisme en 1911 lors d’une exposition à Amsterdam. Cette découverte va l’inciter à peindre ses premiers tableaux abstraits, sous l’influence de Paul Cézanne et de Picasso. 

La peinture de l’artiste évolue alors très rapidement, et deviendra seulement quelques années plus tard, ses célèbres jeux de lignes verticales et horizontales bordant des carrés rouges, bleus, jaunes, blancs ou noirs.

Lignes, grilles et couleurs

C’est en 1914 que Mondrian trouve son propre style pictural. Celui-ci est radicalement géométrique, basé sur le jeu des verticales et des horizontales, ainsi que sur un choix de couleurs pures détachées de tout mimétisme.

Selon l’artiste, l’angle droit serait la matérialisation des complémentarités essentielles. Le peintre rejette toute référence à l’objet naturel, à la perspective traditionnelle. C’est en cela qu’il apporte une autre vision du monde, une “grille” de lecture essentialiste qui dépasse les concepts de nature ou de culture.

Horizontale et verticale

Pour Mondrian, “le rapport [de la verticale à l’horizontale] est à l’image de la dualité et des oppositions qui réagissent d’une façon générale la vie et l’univers – le masculin et le féminin, l’extérieur et l’intérieur, le matériel et le spirituel”.

L’art moderne en architecture, à la suite de Mondrian

L’architecture moderne est un courant de l’architecture apparu dans la première moitié du XXe siècle. Celui-ci se caractérise par un retour au décor minimal, aux lignes géométriques et fonctionnelles et à l’emploi de techniques nouvelles.

Une sculpture abstraite, en peinture comme en architecture

Sans l’influence du cubisme et de l’art abstrait, l’architecture des années 1920 aurait sans doute pris un autre visage.

Le mouvement De Stijl a influencé l’architecture et l’urbanisme au XXe siècle. Ces représentants, peintres, architectes, sculpteurs et poètes, contemporains de l’Ecole du Bauhaus, ont répandu leurs idées à la recherche d’une harmonie universelle incluant tous les arts.

Les règles édictées par le mouvement De Stijl vont influencer le style Bauhaus, le style international en architecture, jusqu’à des personnalités majeures de l’époque comme Le Corbusier ou Robert Mallet-Stevens.

Le minimalisme de Mondrian

Dès 1914, les tableaux de Mondrian étaient empreints d’un minimalisme austère et très personnel. 

Là où d’autres minimalistes réduisaient, Mondrian purifiait, distillait et raffinait. 

Les œuvres réalisées par Piet Mondrian sont le point de départ de la culture visuelle contemporaine telle que nous la connaissons aujourd’hui.

L’esthétique minimaliste de Mondrian devint une esthétique essentielle de tout le XXe siècle, qui a influencé l’architecture, le graphisme du milieu du siècle et même les défilés de mode et la haute-couture. 

On retrouve le style Mondrian chez Gerrit Rietveld avec La chaise Rouge et Bleue. En 1923 le designer applique les principes de De Stijl en faisant évoluer sa chaise et en la laquant avec les 3 couleurs fondamentales. Fidèle au minimalisme prôné par De Stijl, la chaise Rouge et Bleue devient une pièce majeure du mouvement.

La chaise Red and Blue de Rietveld, collection Cassina I Maestri.© Cassina I Maestri

La ligne droite

Lors de la réalisation de la maison la Rietveld Schröderhuis, pour laquelle Gerrit Rietveld est commissionné en 1924, il applique encore une fois les principes de De Stijl. Il cherche à faire une synthèse des arts entre peinture, sculpture et architecture. 

Il emploie alors la ligne droite et l’angle droit, crée des espaces de vie modulables à la manière d’un tableau de Mondrian. Les fenêtres sont de grandes ouvertures tournées vers l’extérieur pour laisser l’espace intérieur baigner dans la lumière.

Werelderfgoed

La couleur primaire chez Mondrian

Mondrian a décrit le plaisir que lui procure la couleur : “La couleur en elle-même comporte déjà une grande jouissance pour moi. Un jaune tout seul, un simple bleu, déploie pour moi tout un monde de beauté […] C’est entendu, la couleur en tant que telle vivifie tout, et il est possible, par la pure vision de la couleur, d’être porté à la plus grande élévation, oui, à la contemplation de l’Universel”.

Son attrait pour la couleur fait le lien avec ses croyances théosophiques. En effet, ses croyances ont façonné sa pensée et sa spiritualité.

Si le vert est absent de ses tableaux, c’est que pour lui, cette couleur exprime le chaos dans la nature. À contrario, le bleu y évoque le ciel immatériel et le rouge la terre. 

En ne conservant que ces couleurs primaires (rouge, bleu, jaune), Mondrian tente de créer un art universel.

La « Villa Mondrian »

Piet Mondrian a passé son adolescence dans la ville pittoresque de Winterwijk.

Sa maison familiale fait maintenant office de musée et offre un aperçu fascinant de sa vie, de son inspiration et de son art qui est, aujourd’hui, mondialement reconnu.

Entre 8 et 20 ans, dans sa maison de Winterwojk située dans la province de Gelderland, Mondrian apprendra les bases du dessin et de la peinture.

Cette villa présente une vaste collection de peintures de Mondrian.


Auteur : Emma Garczarek

Date de publication : 13 janvier 2022

Date de la dernière mise à jour : 4 novembre 2022


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.