ARCHI / Visites privées / /

Dans le Rhône, l’union fait le loft


Rochetaillée-sur-Saône, près de Lyon. De l’entrepôt spécialisé en laquage de luminaires ne demeure que les vastes volumes inhérents à son passé industriel. Et le bonheur d’aménager librement 240 m2.

Le cahier des charges est limpide : la bâtisse doit désormais accueillir un couple et ses trois enfants. Pour le reste, l’agence d’architecture lyonnaise Damien Carreres a carte blanche pour façonner un nid douillet et moderne aux propriétaires. Une volonté forte vise à créer une fluidité dans l’espace de vie, à gommer les frontières et identification des pièces : les coins repas, salon, télé, bar, sont aménagés tel un trait d’union. Dans ce même souci d’unité, la hotte aspirante est totalement invisible : adieu cuisine, bonjour « lieu de convivialité ». Un back office dissimulant l’électroménager et les éléments techniques rehausse l’aspect épuré. Derrière l’îlot, trois marches (résultat d’un décaissement dans le sol), mènent à une banquette qui confère un caractère unique au loft. Au même niveau se déploie le jardin et, entre deux, une cheminée traversante diffuse sa chaleur dehors comme dedans en toutes saisons. Astucieuse, une partie de la terrasse en tek est équipée d’une motorisation permettant de recouvrir la piscine tout en conservant sa fonction de bain de soleil.

Beauté discrète

L’escalier en chêne massif huilé relève d’une véritable prouesse technique. Ses garde-corps en verre, dont un est suspendu au plafond, répondent au désir de transparence et de légèreté formulé par les occupants. Effet wouah garanti mais avec subtilité. Creuser dans le sol a permis à l’architecte de gagner de la hauteur pour créer une mezzanine. Ce bloc semi-vitré long de 12 mètres abrite la chambre parentale avec dressing et salle de bains. À gauche, le coin nuit des enfants et sa salle d’eau se développent en enfilade. Les lits superposés ont été fabriqués sur mesure  : plus large, le couchage du bas bénéficie d’une banquette permettant à papa ou maman de lire une histoire sans se cogner la tête dans le lit du haut !
Contemporain, chaleureux, minimaliste… l’intérieur ne multiplie ni les pièces ni les matériaux ni les tons. Pour Damien Carreres,

« l’esthétisme des lieux s’exprime dans sa simplicité. »


ENTRE DEUX
Au gré des saisons, la cheminée traversante peut chauffer l’intérieur du loft comme l’extérieur.

MALIN
Une partie de la terrasse en tek est munie d’une motorisation permettant de recouvrir la piscine.


DISCRÉTION
Épurée, la cuisine a fait disparaître sa hotte aspirante. Îlot-bar en Fenix. Plan de travail en granit du Zimbabwe.

PROUESSE
Alliance de chêne et de verre, l’escalier est partiellement suspendu. Un défi qui conjugue technicité et esthétisme.


HARMONIE
L’identité des pièces est gommée par la simplicité des lignes et des matières. Chaise et fauteuil Bertoia. Canapé Flexform. Table basse (avec plateau façon dentelle noire) de Patricia Urquiola. Photo murale Studio 5.56.


SUR MESURE
Pratique, la literie du bas est plus large afin de s’asseoir auprès des enfants sans heurter le couchage du haut.

SOBRE
Le mobilier sanitaire de la salle de bains parentale est signé Duravit. Sobriété dans le choix des matériaux.

DÉTECTION
La suite parentale est équipée de portes coulissantes motorisées qui s’ouvrent automatiquement lors d’un déplacement vers la salle de bains.


Texte Nathalie Truche – Photos Studio 5.56