ARCHI / Visites privées / /

Appartement lyonnais : Carte blanche pour une mise au vert

Appartement-lyonnais-deco-design


La décoratrice Blandine de Parscau transforme un appartement lyonnais en un écrin placé sous le signe du végétal. Sous l’inspiration de l’architecte, ce classique T3 des années cinquante s’est mué en un lieu personnalisé, fonctionnel et accueillant.

Situé à Villeurbanne dans un immeuble d’après-guerre, l’appartement a conservé sa configuration de l’époque. Des traces du temps que Blandine de Parscau prend le parti de mettre en valeur. « J’ai été charmée par les éléments décoratifs distinctifs des années cinquante comme l’arrondi du couloir de l’entrée, les portes existantes, chinant des modèles identiques pour la salle de bains et les placards. »
Seule contrainte : revoir entièrement l’isolation, loin d’être aussi performante que celle des constructions récentes. « Nous avons dû entièrement isoler les murs séparant les chambres, le sol et les plafonds pour obtenir un confort acoustique optimum. »

Le végétal et le voyage

Pour la décoration et le choix d’un fil conducteur qui confère une véritable identité au lieu, l’architecte d’intérieur donne libre cours à son imagination « La difficulté était de créer à la fois un décor personnalisé mais aussi un cadre dans lequel les invités de passage puissent également se sentir bien. Pour cela j’ai choisi le végétal et le voyage, des thèmes qui éveillent la sensibilité de chacun. » Un langage universel qui s’exprime dès l’entrée avec un vert qui s’impose sur les murs et le plafond audacieusement peint couleur sapin. Au sol, un magnifique parquet en chêne massif a été fabriqué à partir de poutres anciennes brossées et travaillées à la main.

Mariage des styles et des époques

L’architecte d’intérieur privilégie la chaleur du textile, des rideaux et du linge de lit dans des matières naturelles, le lin et la laine. Virtuose dans l’art de marier les styles et les époques, elle mélange objets chinés, souvenirs de famille et mobilier contemporain qui se côtoient sans faute de goût. « Je suis une inconditionnelle des puces, notamment du Canal ou encore des brocantes du Beaujolais. Je déniche une pièce sans avoir d’idées préconçues, simplement au coup de cœur et finalement elle finit par toujours trouver la place qui lui convient ! » Et loin des diktats et des préjugés, elle n’hésite pas à marier une gravure XVIIIe avec une icône du design et un miroir Ikea. Ici, les portraits d’ancêtres, la table de nuit ayant appartenu à la grand-mère et les chapeaux rapportés d’un voyage en Thaïlande trouvent un écho dans les feuillages du panoramique qui habille le mur du salon ou dans les appliques oursin en rotin de la chambre. Une composition volontairement personnelle qui donne le ton. 


BRASSAGE D’ÉPOQUES
Le végétal s’impose dans le salon avec un imprimé signé Elitis sur lequel se détache le canapé en vert Softline. Parti pris en vert et noir, au mur un papier peint hausse le ton. Meubles et objets chinés par Blandine de Parscau qui mélange audacieusement les époques.


PERSONNALISÉ
Objets personnels et souvenirs de voyages disposés ici et là personnalisent les lieux.

RANGEMENTS
Dans l’espace cuisine, le mobilier Ikea et un large plan de travail réalisé sur mesure offrent de nombreux rangements dans un espace réduit. Tabourets Hay et suspension Petite Friture apportent la touche décorative.


UNIQUE
Blandine de Parscau signe des réalisations qui lui ressemblent, des décors chics au caractère singulier.


CHALEUREUX
Dans la chambre à coucher, place aux textiles chaleureux avec une tête de lit en tissus Nobilis faite sur mesure. Au mur, une lampe oursin en rotin sélectionnée par Blandine de Parscau dans son showroom.

GÉOMÉTRIQUES
La salle de bains, dont l’espace est optimisé avec un meuble dessiné sur mesure, adopte les motifs géométriques.


www.dizing.fr

Sophie Guivarc’h