°° BLOG °° / °° Portraits °° /

Visite privée de la Tiny House d’Agnès

Agnès alias @laprunedujardin sur instagram, vit à Marseille avec sa petite famille. Paysagiste, elle est proche de la nature. Alors, si leur quotidien à tous est à la ville, les week-ends, vacances et dès que l’occasion se présente, ils filent dans les Hautes-Alpes rejoindre leur… Tiny House ! Posée sur un terrain avec une vue imprenable, cette adorable maisonnette de 14m2 dans laquelle rien ne manque, a été parfaitement pensée et minutieusement décorée. Traits d’co vous emmène découvrir l’insolite !


Agnès, pourrais-tu nous raconter brièvement ton parcours ? Qui es-tu ?

Après avoir terminé mes études dans le sport, j’ai finalement choisi de suivre les traces de mon père, paysagiste M.O.F., dans le but de reprendre l’entreprise familiale. Toute jeune déjà, j’aimais les métiers artistes. Aujourd’hui j’ai 42 ans, je suis mariée et j’ai 2 enfants. Je gère mon entreprise de paysagiste et me forme en parallèle à la décoration d’intérieur.

Depuis quand avez-vous votre Tiny ? Comment vous est venue cette envie de petit, de moins ?

Cela fait 14 mois que nous avons notre Tiny. Ce choix s’est imposé à nous au départ puisque notre terrain est non constructible. Quand nous avons découvert les Tiny house nous sommes tombés sous le charme de ces petites constructions en bois. C’était un joli compromis pour ne pas dénaturer notre terrain, rester proche de la nature en ayant l’essentiel.


Avez-vous participé au design et à la construction de votre Tiny House ?

Pas à la construction, mais au design oui. J’avais déjà pensé et dessiné les plans de la tiny quand nous avons rencontré Jérôme Trucat de Lou Tiny House. Nous les avons af finés ensemble par rapport aux contraintes de poids qui s’imposent à une Tiny House (3,5 tonnes pour un double essieux).


Comment qualifierais-tu son style et où as-tu trouvé l’inspiration ?

Je ne saurais pas vraiment quali fier son style. Pour ce projet j’étais attirée par le scandinave et hygge du bois clair contrasté par une cuisine noire. Quelques touches de terracotta et des objets chinés viennent agrémenter le tout. J’ai pu définir ce que je voulais vraiment en voyant d’autres modèles de Tiny sur Pinterest principalement et en y ajoutant ma petite touche personnelle.


Il faut redoubler d’imagination pour meubler un si petit espace. Comment t’y es-tu prise ?

Cela m’a semblé assez simple à vrai dire ! En faisant les plans on arrive mieux à visualiser chaque espace et à prévoir suf fisamment de rangements. Dans une Tiny House nous intégrons très peu de meubles, tout est sur mesure.


Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans ce type d’habitat ? Et au contraire, quels sont les inconvénients ?

Pour les enfants c’est comme la cabane de Robinson Crusoé et ils adorent. Pour nous c’est le charme d’une maison en bois installée dans les montagnes. On peut voir les animaux sauvages de notre lit très tôt le matin. Et puis cette odeur de bois, c’est tellement agréable ! Mais ce que l’on apprécie par dessus tout c’est de se retrouver en famille pour des moments simples. Les inconvénients sont pour les jours de mauvais temps où se retrouver à 4 dans 14 m2 me paraît compliqué. Notre but avec cette Tiny House c’est de profiter des extérieurs.


Quel est l’objet, le meuble et/ ou l’installation que l’on peut trouver dans votre Tiny et chez personne d’autre ? Peux-tu nous raconter son histoire ?

J’ai chiné plusieurs objets et notamment le lit de camp militaire qui fait of fice de canapé, mais que l’on peut trouver souvent chez d’autres personnes. Ce qui est peut-être le plus personnel ce sont les cartes postales ramenées de notre voyage aux USA l’an dernier avec mon mari. Un voyage fabuleux qui restera gravé dans ma mémoire ; la plus belle des richesses.


Si tu devais donner un conseil à nos lecteurs désireux de se lancer dans un projet de Tiny House (que ce soit pour y vivre toute l’année ou comme vous, en résidence secondaire), lequel serait -il ?

C’est avant tout un mode de vie très minimaliste auquel il faut adhérer surtout si la Tiny House devient une résidence principale. Pour une résidence secondaire, le choix me paraît beaucoup plus simple, mais il faut penser aux contraintes de l’eau et de l’électricité si votre terrain n’est pas viabilisé.

La minute « très déco » d ‘Agnès

Quel est ton « must have » déco du moment ?

Ma suspension en bambou Libellule et le lit de camp militaire chiné.


Un lieu déco incontournable selon toi ? (est-ce que tu parles de musées, hôtel, salon, boutique ?)

Malheureusement je n’en connais pas.

Un site internet déco incontournable ?

Je n’ai pas de site internet favoris, je pense que nombreux sont ceux qui ont de jolis choses et qu’il faut savoir mixer entre chaque. Mais en ce moment je vais souvent sur le site Selency pour dénicher des pièces vintage. Et j’aime beaucoup la sélection de scandimagdeco.

Ton dernier coup de coeur déco ?

Pour ma Tiny House c’est le coussin Lamano de Sessùn


Céline Maurice



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.