ARCHI / Incognito /

Tchéquie : la cabane à remonter le temps 

Centenaire, la petite maison dans la prairie des montagnes de Jizera s’est adaptée au mode de vie de ses occupants. Comment ? Par une extension enveloppée de verre. 

La bâtisse est là, immuable, depuis plus de cent ans, édifiée avec des matériaux issus de son environnement naturel : la forêt et la roche composant la chaîne des Sudètesoccidentales, à cheval sur la frontière polono-tchèque. Le studio d’architecture Mjölk a rénové la maison en pensant à demain. « En même temps, nous n’avions pas envie de laisser partir tous les aspects merveilleux, sauvages et riches de son histoire », expliquent Jan Mach et Jan Vondrák. Pour les deux associés, « il était essentiel de ne pas dépouiller la cabane de son âme, du parfum du bois et du froid glacial des blocs de granit. Nous avons gardé ce que nous pouvions. Ce qui restait a été complété par des éléments qui ne cherchent pas à rivaliser avec le passé. »

La cabane se situe depuis plus de cent ans sur une prairie des montagnes de Jizera, dans la partie tchèque des Sudètes. 

Poutre et laiton au plafond

Une extension en verre a apporté du volume supplémentaire au logement qui déploie 121m2 habitables et le double en surface utile. Le plafond gainé de laiton brillant confère une ambiance différente selon l’heure, la météo ou la saison. Dans cette bulle transparente, la cuisine s’équipe d’appareils ménagers dernier cri. Le four et la cuisinière modernes – parés d’un carrelage rétro – sont devenus le cœur du foyer. La cheminée alliant nouveau parement et pierre d’origine, tire un trait d’union entre passé et futur. Pour les architectes, la cabine de verre est telle une machine à remonter le temps : une seconde suffit pour y entrer et traverser un siècle. Une partie de l’espace de vie loge dans le hangar d’autrefois, conservant ses vieilles poutres au plafond. 

L’agrandissement vitré inonde l’habitation de lumière et crée un vaste panorama sur le paysage.

Un sauna dans la clairière

Le coin nuit, niché à l’étage, distribue quatre chambres. Les endroits où le parquet trop abimé n’a pas pu être conservé ont laissé place à un sol en verre. Cette nouvelle transparence compose un intérieur surprenant en offrant des vues inattendues à travers la maison. L’ameublement comprend des pièces d’origine et du mobilier conçu par le cabinet d’architecture avec l’aide des artisans des montagnes de Jizera. À l’extérieur, un sauna presque invisible apaise les corps fatigués après une journée de ski. La structure en béton discrète, encaissée dans le sol, au milieu de la clairière, propose une expérience inédite, un bain dans la neige. 

À côté de la maison, une discrète structure en béton enfoncée dans le sol donne sur la clairière : c’est le sauna. 

L’édifice centenaire se compose de bois et de pierre de granit provenant des forêts et des montagnes environnantes. 

Greffée à la bâtisse d’origine, une extension en verre apporte du volume supplémentaire et une touche de modernité. 

Le plafond gainé de laiton brillant reflète chaque changement dans l’ambiance extérieure. 

Vêtus de petits carreaux au look rétro, le four et la cuisinière se placent au cœur de l’aménagement. 

La cuisine se situe à la croisée des chemins entre le hangar d’origine et la nouvelle extension.  

Au premier étage, un puits de lumière rond a été aménagé pour apporter de la lumière au coin nuit. 

Sous les toits, les endroits où le vieux parquet n’a pas pu être sauvé ont été remplacés par un sol vitré. 

La maison distribue quatre chambres au niveau supérieur. Celle des parents arbore des parois de verre. 

Texte Nathalie Truche

Photos BoysPlayNice

www.mjolk.cz


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.