Incognito / /

Un singulier appartement de poche à Paris

petit appartement vintage paris


Ce deux-pièces à forte personnalité suffit à un jeune couple pour filer le parfait amour. La décoration vintage remporte tous les suffrages de l’originalité et de la singularité.

Décoratrice d’intérieur, Cécile Kokociski a pris en charge la rénovation de ce petit appartement de 45 m2 situé à Paris. Les travaux de décoration n’ont duré qu’un mois et demi, mais il a fallu que Cécile repense le lieu en optimisant la surface et en lui insufflant une touche vintage, moderne et haute en couleur. Ce coquet appartement se compose d’un salon, d’une chambre et d’une salle de bains. Dès l’entrée, le ton est donné. Un couloir teinté de gris est mis en valeur par des plinthes « vert lichen » et par une affiche balnéaire. Il mène au salon placé à droite. Plus grande pièce de l’appartement, le salon surprend d’emblée par ses cloisons colorées du vert pâle au vert lumineux. Des meubles de styles disparates et anciens, décorent l’ensemble. La plupart sont vintages et posés sur le chaleureux parquet d’origine. Le tapis Zèbre confère une note joyeuse au décor. Original, un meuble de tri postal dans « son jus », occupe la place d’honneur. Il provient du marché aux puces de Saint-Ouen.

Iconique Prisunic…

Suspendue au mur, la petite étagère en plastique orange est loin de se faire oublier. Elle a été fabriquée dans les années soixante, à la grande époque de la marque Prisunic. Un des précurseurs de cette enseigne iconique fut le designer Marc Held qui concevait des meubles modulables d’une seule pièce, en plastique, et souvent de couleurs vives, en blanc ou en noir. La chaise en Formica, orange aussi, complète l’ensemble. L’un des murs est recouvert d’un papier peint d’inspiration Art Déco, aux tonalités cuivré et noir, sur lequel ont été accrochés des dessins satiriques. Le profond canapé en cuir est de famille. Des fauteuils Club, chinés à Paris, aux puces du Design, sont habillés de cuir vieilli. Le gros fauteuil confortable a gardé son esprit obsolète. Table basse et desserte ont été choisies dans le même esprit vintage.


Petit appartement vintage paris : La cuisine a bonne mine

À côté, la chambre lumineuse. Un mur se colore d’un gris soutenu, conférant calme et repos à la pièce. L’autre partie est recouverte d’un papier peint orné de libellules. Des rangements, étagères et penderies en bois peint – fabriqués d’après les croquis de la décoratrice – ont pris place de chaque côté de la cheminée d’origine. Des rideaux en soie apportent un raffinement supplémentaire à la pièce.
La cuisine surprend par son dynamisme. Entièrement vêtue d’orange, elle met la pêche de bon matin ! Les meubles, vibrant de couleur, ont été réalisés sur mesure par un cuisiniste. Un volumineux abat-jour en aluminium réfléchit la lumière. Comme pour le salon, la table et les chaises ont été repérées dans une brocante. La salle de bains, petite mais fonctionnelle, est aménagée d’une manière simple et pratique. La surface lisse et claire des murs et des meubles est valorisée par un carrelage original au sol. Du salon à la cuisine, en passant par la pièce d’eau… Un adorable petit nid d’amour.


AUX PUCES
Recyclé en bureau, le meuble de tri postal a été repeint en gris aluminium. Il a été déniché au marché aux puces de Saint-Ouen, comme la chaise orange en Formica.

AMBIANCE COSY
Au mur, papier peint de chez Cole and Son. Illustrations encadrées de chez Fleux. Confortable et tendance.


VITAMINÉE
Du Peps dans la cuisine grâce aux meubles orange qui habillent élégamment les murs. Suspension Forestier. Carrelage aux murs et au sol de chez Surface.

SEVENTIES
Créée dans les années soixante-dix par Prisunic, l’étagère vintage est en plastique moulé orange. Trouvée aux puces du Design.

SOBRE ET ÉLÉGANTE
La chambre est contiguë au salon et à la salle de bains. Lampe et chevet : marché aux puces de Saint-Ouen.


DE HAUT VOL
Miroirs chinés et suspendus sur un superbe papier peint Libellules de chez Sanderson.

MODERNE
Les murs sont de gris vêtus. Peinture brillante et lessivable (Ressource). Carrelage au sol, beige, noir et blanc de chez Surface.

VERT ET ORANGE
Quelques touches de couleurs vives animent le salon. Lustre des années soixante, table basse et desserte à roulettes proviennent des puces du Design. Tapis Zèbre de Tergus. Peinture verte sur le mur : Farrow & Ball.

Marie Lermain

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Les commentaires sont fermés.