Design /

Patricia Urquiola, le design au prisme de la poésie et de l’originalité

Cette Espagnole de naissance et Milanaise de cœur fait partie des figures les plus éminentes de la planète design, élaborant depuis plus de vingt ans des combinaisons inédites de formes, de matières et de couleurs.


Designer, architecte d’intérieur, directrice artistique… Patricia Urquiola est sur tous les fronts, fourmillant d’idées à chaque seconde. La plus Milanaise des Espagnoles a étudié l’architecture sous le mentorat d’un des plus légendaires designers italiens, Achille Castiglioni, avant de démarrer sa carrière chez De Padova avec Vico Magistretti. Parmi ses collaborations emblématiques figurent également Piero Lissoni et Patrizia Moroso. C’est à partir de 2001 qu’elle fonde son propre studio, sa « Casa e Bottega », comme elle aime le décrire, réunissant sur plusieurs étages sa maison et son laboratoire de création dans un pur style italien. Depuis lors, Patricia Urquiola carbure à pleine vitesse, animée par sa passion du métier et son éclectisme constant. Hôtels, espaces commerciaux, résidences, expositions et installations, rien ne lui échappe. Depuis 2015, elle est directrice artistique de Cassina tandis que son savoir-faire continue de séduire les grands éditeurs (B&B Italia, Baccarat, Ferragamo, Louis Vuitton…) et les musées du monde (le fauteuil Fjord pour Moroso a intégré la collection permanente du MoMA).

Poétiques, exubérantes, raffinées

Ses conceptions sont un mélange d’influences, puisant dans l’innovation et la technologie, la recherche industrielle et l’aspect humain, la tradition et l’artisanat comme la technique du tissage qu’elle affectionne. Année après année, cette multi-récompensée signe des pièces pour des expériences toujours plus émotionnelles : la chaise longue Antibodi couverte de pétales de fleurs, l’élégante lampe Caboche (Foscarini), le majestueux fauteuil Crinoline tressé (B&B Italia) ou encore l’accueillant Smock au cuir plissé et brodé (Moroso). Plus récemment, on lui doit la troublante table Simoon réalisée par collage UV de dalles de verre (Glas Italia) ou encore le sofa Sengu très cosy qui invite à la conversation (Cassina). Son travail d’architecture intérieur est à l’avenant. À l’image de ses récents projets résidentiels (les parties communes du bâtiment Lodha à Londres) et d’hospitalité (le poétique Ca’ di Dio à Venise, le quintessencié Four Seasons à Milan et l’impressionnant Velaa Private Island aux Maldives). Ces quelques exemples issus de son catalogue protéiforme démontrent ainsi la propension de Patricia Urquiola à savoir diversifier ses approches et à culminer les univers qu’elle se réapproprie de main de maître.


Antibodi pour Moroso / Studio Patricia Urquiola


Hôtel Ca’ di Dio à Venise, 2021 – Photo Patricia Parinejad / Studio Patricia Urquiola


Caboche pour Foscarini / Studio Patricia Urquiola


Crinoline pour B&B Italia / Studio Patricia Urquiola


Four Seasons à Milan, 2021 – Photo Sara Magni / Studio Patricia Urquiola


Getlucky pour Moroso – Photo Alessandro Paderni / Studio Patricia Urquiola


L’immeuble Lodha à Londres / Studio Patricia Urquiola


Pavo Real pour Driade / Studio Patricia Urquiola


Sengu Sofa pour Cassina – Photo Valentina Sommariva / Studio Patricia Urquiola


Simoon pour Glas Italia / Studio Patricia Urquiola


Smock pour Moroso / Studio Patricia Urquiola


Velaa Private Island Resort aux Maldives, 2019 / Studio Patricia Urquiola

www.patriciaurquiola.com

Crédits photo : Portrait Patricia Urquiola – Photo Valentina Sommariva
Texte Nathalie Dassa


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.