ARCHI / Architecture / /

La nouvelle Samaritaine par l’agence Sanaa architecture

agence Sanaa architecture


Comment renouveler un bâtiment mythique dont 80 % des surfaces sont protégées au titre des Monuments historiques ? L’agence d’architecture japonaise Sanaa relève le défi.

Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, architectes associés de l’agence Sanaa ont, expliquent-ils, abordé avec fierté et humilité ce grand chantier : « Nous sommes pleinement conscients d’intervenir non pas sur un territoire anonyme, mais dans le Paris historique, sur un monument cher au cœur des Parisiens et inscrit dans un environnement patrimonial majeur. » C’est dans un contexte exigeant que s’écrit donc l’avenir du bâtiment désormais voué à accueillir de nouveaux usages : un hôtel de prestige, des logements, des bureaux et une crèche, en plus du grand magasin qui occupera près de 40 % du site.


L’agence Sanaa architecture : innover en conservant

Avec sa double peau de verre, la façade rue de Rivoli réfléchira dans ses plis la finesse de l’ornementation parisienne alentour, changera au gré de la lumière et des saisons, et laissera deviner la vie qui s’anime en son sein. Cette approche très contemporaine fera cohabiter les matériaux d’époque les plus caractéristiques (verre et acier) avec les technologies d’aujourd’hui pour gagner en élégance et légèreté. Le patrimoine architectural Art nouveau et Art déco hérité des architectes Jourdain et Sauvage – avec ses escaliers, ses ferronneries et ses fresques – sera restauré et mis en valeur. Pour l’agence Sanaa, l’identité architecturale de la nouvelle Samaritaine s’inscrit dans le mariage de l’ancien et du neuf. L’inauguration est attendue pour fin 2019. 


HÉRITAGE
L’agence japonaise entend continuer l’histoire architecturale de la Samaritaine en prolongeant l’œuvre de ses prédécesseurs, Frantz Jourdain et Henri Sauvage.


Nathalie Truche