Accueil / Art & Design / ART /

Italian Rivieras : La dolce vita capturée par Slim Aarons

En résumé

Après la Côte d’Azur, Louis Vuitton remet à l’honneur le photographe américain Slim Aarons dans sa collection Fashion Eye pour un voyage d’opulence, de glamour et de bohème sur le littoral italien.

George Allen Aarons dit Slim Aarons (1916-2006) fait partie des légendes américaines de la photographie. À l’instar de bon nombre de ses homologues du XXe siècle, comme Phil Stern, ce natif de New York démarre sa carrière dans des magazines militaires, tels que Stars & Stripes et Yank. Mais très vite, il s’oriente et capture la haute société, l’aristocratie, les artistes, les célébrités et la jet-set pour Life, Holiday, Travel & Leisure ou encore Vogue.

Ses portraits de l’élite mondiale occupent toujours une place unique. Slim Aarons a ouvert une fenêtre sur une époque, aujourd’hui révolue, de richesse, de luxe, de privilèges et de beauté, parallèle à la vie culturelle et politique de la seconde moitié de ce siècle des bouleversements.


De Hollywood à la Cinecittà, les studios et les stars du septième art culminent au sommet de son tableau de chasse. Tout comme les principautés. Son livre A Wonderful Time: An Intimate Portrait of the Good Life, paru en 1975, en est d’ailleurs l’apogée. Une référence ultime pour tous les créateurs issus de l’univers de la mode et du luxe qu’il ne cesse d’influencer.

Paisible opulence

C’est en s’installant en Italie qu’il immortalise tout ce faste et cette joie de vivre de la côte péninsulaire dans un voyage pittoresque au cours des années 1960 et 1980. L’un des derniers-nés de la collection Fashion Eye de Louis Vuitton fait ainsi cap sur la botte entre terre et mer. Un très bel album photographique, au dos carré et au papier brillant et satiné, qui a fait ses débuts aux Rencontres d’Arles cette année, s’ajoutant à la précédente édition de 2019, dédiée à son regard sur la French Riviera.

Ici encore, ce traqueur de glamour infuse toute l’essence du mode de vie de la dolce vita, offrant des images de retraites exclusives, de paysages infinis et de plages idylliques. De Porto Ercole à Capri, en passant par la côte amalfitaine et la Sardaigne, les corps bronzés, ornés d’accessoires luxueux, profitent des fêtes mondaines et des cocktails au bord des piscines, de la mer ou sur les somptueux ponts des yachts. Un parfait terrain d’expression, baigné de soleil, qui transcende la splendeur et l’opulence de cette époque, tout en capturant l’insouciance d’un autre temps.

L’artiste et actrice italienne Domiziana Giordano, l’auteur italienne Francesca Sanvitale (1928 – 2011), Dino Trappetti et Umberto Terrelli dînant à l’extérieur sur une terrasse surplombant les eaux de l’île de Capri, en Italie, en août 1980. (Photo de Slim Aarons/Getty Images)

1. L’hôtel Punta Tragara à Capri, Italie, août 1974. 2. Rochers Faraglioni sur l’île italienne de Capri, août 1974. (Photos par Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

Une jetée s’avance sur le rivage rocheux de l’hôtel Il Pellicano à Porto Ercole, en Toscane, en août 1973. (Photo par Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

1. Selvaggia Borromeo enjoys a yachting holiday on the Costa Smeralda in Sardinia, 1967. 2. 1968, Une baigneuse agenouillée montre ses bagues et son pendentif sur une plage de Capri, en Italie. (Photos by Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

Les clients sont vus depuis le bar de la piscine de l’hôtel Il Pellicano à Porto Ercole, en Italie, en août 1980. (Photo de Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

1. Catherine Wilke rejoint les baigneurs aux seins nus à l’hôtel Punta Tragara sur l’île de Capri, en Italie, en 1980. 2. Un baigneur au bord de la piscine de la maison de Jacques Couelle « Monte Mano », sur la Costa Smeralda, en Sardaigne, en août 1973. (Photos par Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

Philanthrope, éditrice et présidente de la Champaign-Urbana News Gazette, Marajen Stevick Chinigo lit son propre journal au bord de la piscine de sa villa du XIIe siècle de Ravello, sur la côte amalfitaine, en Italie, en septembre 1984. (Photo de Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

1. Bettina Graziani se détend dans un hamac sur la Costa Smeralda, en Sardaigne, en 1964. 2. Un groupe de personnes se prélassant à l’arrière d’un bateau à moteur au large de la Sardaigne, près de Porto Rotondo, en août 1968. (Photos par Slim Aarons/Hulton Archive/Getty Images)

Carla Vuccino et Bianca Volpato en vacances avec leurs amis à Capri, Italie, juillet 1958. (Photo de Slim Aarons/Getty Images)


louisvuitton.com/fra-fr/histoires/fashion-eye-series

Éditions Louis Vuitton
112 pages I 55 € I 2023

Crédits photos © Slim Aarons / Louis Vuitton Malletier


Auteur : Nathalie Dassa

Date de publication : 15 octobre 2023

Date de la dernière mise à jour : 23 octobre 2023


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.