Design /

Gallus en porcelaine : excellence et impertinence à la Française

L’artiste céramiste Emmanuel Oger met à l’honneur l’emblème français à travers une collection de fringants Gallus en porcelaine. Un coq aux multiples facettes, à l’image du peuple qu’il symbolise.  


Amoureux de son pays et de son savoir-faire, Emmanuel Oger a choisi la porcelaine pour donner vie à ses idées. Animé par des convictions fortes, le créateur prend le contre-pied du bashing français avec l’ambition de faire rayonner l’artisanat tricolore. Comment ? En livrant sa vision contemporaine d’une référence ancestrale. Résultat : un coq à la tête haute, arborant des lignes épurées où s’entremêlent une fierté masculine et une élégance féminine. À Limoges, berceau de la porcelaine, l’artiste travaille avec une manufacture pour créer les sculptures tandis que les finitions – ponçage, peinture avec un vernis écologique – sont réalisées dans des ateliers à Nancy. Inspiré par l’art abstrait de Piet Mondrian, dont il aime les couleurs et la symétrie, autant que par le design raffiné de l’art japonais, Emmanuel Oger se laisse guider par ses aspirations. C’est ainsi que naissent des séries au nom évocateur telles que : Coq’Art, dont les teintes vives impertinentes puisent dans l’univers de la carrosserie ; Coq’Arde qui revêt les couleurs du drapeau tricolore et les valeurs qu’elles incarnent ; Gallus d’exception, fruit de l’énergie du moment mais toujours fidèle à des symboles français (l’Arlequin, Madame l’Aristocrate…) ou encore Coq’As, héros des temps modernes qui incarne le super pouvoir de “l’art d’être soi”. « Un hymne à la liberté d’expression qui assume sa démesure provocatrice et s’adresse à l’enfant en chacun de nous », explique Emmanuel Oger qui, à travers ses œuvres, clame haut et fort son amour de la France.


L’artiste céramiste a voulu créer un coq « qui exprime le souci du travail bien fait et invite chacun à croire en soi. »


Artistiquement, Emmanuel Oger entend construire une passerelle entre la tradition et l’innovation.  Pour lui, « la modernité naît d’une tradition impertinente. »

emmanueloger.com

Légendes © Emmanuel Oger
Texte Nathalie Truche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.