BLOG / °° Incognito °° /

En Tchéquie, renaissance d’une maison en ruine

Le jeune studio d’architecture tchèque ORA a souhaité garder le charme de la bâtisse d’origine. La démolition n’a ainsi concerné que l’intérieur du bâtiment afin de conserver la disposition originale du site. 


À Jeví?ko, à 200 kilomètres au sud-est de Prague, ce projet d’ampleur illustre parfaitement la possibilité de réhabiliter d’anciennes bâtisses sans perdre l’authenticité de leur construction. « Il n’est pas nécessaire de démolir, ni de reconstruire de manière radicale, expliquent les architectes du studio tchèque ORA. Il est également possible de bâtir économiquement en utilisant des matériaux modernes et d’atteindre les paramètres requis. » Les concepteurs  ont également veillé à conserver l’allure originale de la façade même si, pour des besoins d’aménagement, de grandes ouvertures ont été créées.

Une superbe maison a donc été conçue à l’intérieur de la ruine en répondant à toutes les normes énergétiques actuelles. Les poutres en bois, structurellement saines, ont été réutilisées comme éléments de plafonds. La plupart des matériaux sont restés en place et ont juste été réarrangés. La nouvelle structure est parfois légèrement décalée par rapport à l’ancienne. Par exemple, les fenêtres ne correspondent pas exactement aux ouvertures de l’ancien mur et à certains endroits, des pans muraux ont été conservés à l’intérieur offrant ainsi un entrelacement visuel entre passé et présent.

Les invités de la maison se retrouvent dans un espace à vivre généreux à double hauteur, abritant un poêle en faïence et une cuisine conviviale. La bâtisse propose également toutes les commodités de la vie moderne. Des escaliers partant du vaste hall mènent les hôtes vers des chambres individuelles avec salle de bains. Là, ils peuvent profiter de la tranquillité des lieux et du panorama à travers les fenêtres encadrées par les murs d’antan : un refuge qui incite ses occupants à s’abandonner au silence ambiant.

Le jardin, tout comme l’histoire de la maison, a fait l’objet du plus grand respect. Dans cette optique, il a été conçu pour devenir un élément naturel du paysage. La limite n’est indiquée que par des fragments de murets et une porte en acier Corten. Les vergers, les prairies et les aubépines sont uniquement “empruntés” aux environs immédiats. De cette manière, le jardin forme un trait d’union entre la bâtisse et le magnifique écrin de verdure qui l’entoure.


À propos de l’ORA

Jeune studio d’architecture basé à Znojmo en Moravie du Sud en République tchèque, ils s’intéressent particulièrement à l’environnement dans lequel nous vivons en se concentrant principalement sur leur petite ville et son contexte.

www.o-r-a.cz



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.