Incognito /

Élégance moderne et luxe intemporel à Taipei

L’architecte d’intérieur Celia Chu confirme son sens du design holistique dans cet appartement sis dans une nouvelle tour, conçue par l’emblématique Richard Rogers, en plein cœur de la capitale taïwanaise.


Depuis la création de son studio en 2007, Celia Chu a su bâtir un équilibre dans ses intérieurs entre design intemporel et avant-gardiste, modernité et durabilité, nourri par sa passion pour les arts créatifs. L’approche émouvante de cette architecte d’intérieur, qui vit et travaille à Taipei, ajoute un sentiment d’authenticité dans ses créations. Elle a depuis lors signé plusieurs projets prestigieux, transmettant son expérience de conception d’hôtels de luxe dans le style de vie des résidences urbaines. Ce deux cents mètres carrés, destiné à un jeune propriétaire amateur d’art et de musique, est de cet acabit, se nichant dans une nouvelle tour, conçue par l’architecte Richard Rogers, à qui l’on doit le Centre Pompidou à Paris. Park Tower donne sur Daan Forest Park, le plus grand parc de la métropole moderne.

Confort en toute clarté

L’appartement dispose d’un salon et d’une salle à manger décloisonnés, d’une salle de sport, d’une cuisine, d’une chambre et d’une salle d’eau. Celia Chu optimise les sources de lumière naturelle grâce aux fenêtres pleine hauteur pour une vue panoramique sur le parc et les gratte-ciels qui surplombent la ville. Dans sa philosophie de conception, le vrai luxe doit combiner l’espace visible aux intérêts et aux habitudes des individus. Pour elle, la vie est faite de strates liées au temps, à l’espace et aux histoires. Son choix de mobilier et de matériaux répond dans ce sens, utilisant le marbre, le placage de bois, le cuir sans couture et le métal teinté, avec toujours des tons neutres. Son autre approche est de savoir s’adapter aux nouvelles façons de travailler post-pandémiques, comme le bureau à domicile, devenu une exigence pour la plupart de ses clients.

Ambiance et raffinement

L’espace social est ainsi une invitation permanente à la convivialité et au divertissement, à l’inspiration et à la détente. La table pour huit personnes peut servir de bar ou d’ilot de cuisine pour une expérience culinaire plus décontractée. L’étagère à vin et le bar à whisky encadrent l’ensemble pour des moments de dégustation et de partage avec les convives. Les miroirs et les vues sur Taipei jouent à plein dans la salle de bains où le coin baignoire et douche prend des allures de spa luxueux et relaxant. Et dans ce désir d’inscrire l’art dans la sphère intime, les sculptures et les accrochages achèvent de sublimer les pièces, baignées d’un éclairage ambiant doux et diffus. Celia Chu élabore ainsi un récit personnel entre fonctionnalité et sensibilité du design, nourri d’une variété d’influences qui forme sa touche signature.


Accueillant. L’art s’impose dès l’entrée avec élégance et invite à pénétrer dans l’espace social englobant le salon et la salle à manger.


Clarté. Les grandes fenêtres des deux côtés du salon font entrer la lumière, tout en offrant une touche unique grâce au mobilier au ton crème. Le canapé vient de chez Minotti Freeman et le tapis de Serge Lesage. Inspiration. Le bureau de Gallotti & Radice est installé à proximité des fenêtres pour favoriser les conditions de travail et de lumière. La chaise pivotante Husk vient de chez B&B Italia. Apaisant. Les rideaux voilés à forme ondulée laissent apparaître discrètement les vues de la ville taïwanaise et créent un atmosphère confortable. Le fauteuil pivotant Husk est signé B&B Italia.


Divertissement. Le mobilier du salon côtoie les œuvres d’art avec sobriété. L’étagère murale, entourée de sculptures, fait la part belle à un téléviseur grand écran et une collection de beaux livres. Dégustation. Le langage du design s’équilibre au sens du luxe dans la salle à manger. L’étagère à vin, avec ses finitions métalliques teintées en noir, montre le passe-temps du propriétaire, amateur de spiritueux. Convivialité. L’espace pour la salle à manger a été l’un des premiers éléments conçus, avec cette table en marbre multifonctions entre repas, bar et ilot de cuisine.


Discrétion. Le bar à whisky se dissimule derrière des portes recouvertes de cuir fin pour un meilleur agencement de l’espace entre élégance et détente. En harmonie. Différents panneaux muraux ornent la chambre. Derrière le lit, un tissu en cuir rembourré. Dans la tête de lit, des détails de boucle en métal. Trois suspensions polies servent d’éclairage symétrique. Tranquillité. Pour assurer l’intimité, des portes dissimulées sur mesure ont été conçues et installées dont l’une d’entre elles mène à la chambre.


Style. Le dressing s’étend le long du couloir et mène à la chambre. Les sols sont en placage de bois, avec un chauffage radiant par le bas. Bien-être. Un miroir rond rétroéclairé illumine la salle de bains blanche et linéaire. À l’intérieur, le sol en marbre fait le pont entre la baignoire et la douche, jouant avec des miroirs dans un métal teinté.  Éclat. L’éclairage ambiant du lustre Strobe de Blainey North, au-dessus de la table en marbre, crée des striures lumineuses et donne une ambiance festive. La LED RVB change avec les rythmes de la musique.

www.celiachu.com

Crédit photo : Oliver Mercany
Texte : Nathalie Dassa


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.