°° BLOG °° / °° Portraits °° /

Dans l’univers naturel et délicat de Caroline GOMEZ

Designer, photographe, directrice de créations… Caroline Gomez a plus d’une corde à son arc. Installée à Bordeaux, cette artiste multidisciplinaire nous dévoile année après année, des créations douces, fonctionnelles, dotées de sens et d’histoire. Amoureuse de la matière, elle travaille avec brio le papier, le lin, le bois, le cuir… Et pour elle, exit la surproduction ; ses collections, toujours en éditions limitées, s’appuient sur un artisanat local et respectueux de l’environnement. Du beau, du responsable, de l’éthique… La quintessence de la sobriété. Rencontre avec cette ambassadrice du « Slow design ».


Caroline, pouvez-vous nous raconter brièvement votre parcours ?

Je suis directrice de création. Après un master en design et couleur, j’ai ouvert mon studio de création (studiocarolinegomez.com) au sein duquel j’accompagne des marques ou de lieux dans le développement de leur univers et dans leur  prise de parole visuelle. Je travaille pour des personnes et/ou des entreprises qui ont une démarche consciente, le plus souvent en lien avec l’environnement, l’humain et l’artisanat.

J’ai également fondé La maison E (lamaisonE.fr), une marque et un lieu qui propose de renouer avec le plaisir du « moins, mais mieux » et qui développe une collection de nécessaire quotidien naturel et artisanal.


Comment et pourquoi sobriété, simplicité, matière brut et slow déco sont devenus vos maîtres mots ?

C’est une évidence pour moi. La sobriété, la simplicité et les matériaux naturels permettent de créer l’essentiel, la base. Depuis la fin de mes études, j’ai concentré mon énergie à la mise en valeur de l’artisanat. J’ai toujours trouvé ça plus intéressant et plus porteur de développer des projets en production raisonnée, à contre courant de l’industrialisation. Créer, oui mais pas à outrance. Il existe déjà tellement de choses, il faut trouver la bonne échelle.

Vous venez de collaborer avec Isidore Leroy, éditeur de papier peint, pour votre panoramique « Essentiel ». On y retrouve des couleurs douces, des formes toutes en rondeur…  Où trouvez-vous votre inspiration ?

La nature est une source d’inspiration infinie. Ce n’est pas forcément les paysages, les couleurs et les textures de la nature qui m’inspirent mais plutôt les émotions et les sensations qu’elle procure : l’énergie du soleil qui vous réchauffe, la force du vent sur la peau, la douceur du sable sous ses pieds… Ça se traduit ensuite en formes, en couleurs et en harmonies.


Quelle matière prenez-vous le plus de plaisir à travailler et pourquoi ?

Question difficile ! Je pense vraiment ne pas avoir de préférence en terme de matière, mais j’ai toujours un immense plaisir à travailler la couleur. La recherche de couleurs, de gammes, de palettes, c’est passionnant.


Chez vous, dans quelle pièce vous sentez-vous le mieux ? Pour quelles raisons ?

Mon salon : il est très ouvert et très lumineux. C’est le cœur de la maison et je m’y sens vraiment bien, un véritable cocon coupé du monde. Il est à la fois accueillant et reposant. On s’y retrouve en famille, quelque soit l’activité que l’on veuille faire.

Pourriez-vous me citer un objet et/ou meuble de?co qu’on ne peut trouver que chez vous ? Et nous raconter son histoire.

Un tabouret, en bois brut et corde tissée. C’est un prototype que j’ai testé et j’aimerais beaucoup développer un projet autour de ce travail.

Y a-t-il, selon vous, quelque chose à bannir à tout prix en déco ?

Le mauvais goût !? ;) Non sérieusement je dirais plutôt le total look, c’est ennuyeux comme si l’on avait suivi un mode d’emploi.

Quelle est la tendance déco qui vous fait le plus chavirer cette année ?

Ce n’est pas une tendance mais un constat. C’est un grand plaisir de constater que les gens prennent de plus en plus le temps d’acheter en conscience. Ils s’intéressent aux conditions de fabrication et à l’origine des objets. C’est tellement important ! Il était temps que cette prise de conscience s’installe. 

Quel serait votre rêve le plus fou en matière de déco ? (une collaboration éventuelle, le travail d’un matériau totalement dingue (pour ma part ce serait l’ébène ou le bois de rose, d’où ma curiosité:), etc.)

J’adorerais développer un projet de vannerie. J’ai déjà été un peu initiée et cela m’a beaucoup plu. Comme pour tout projet artisanal, il faut du temps… cela viendra en temps voulu.

La minute « très déco » de Caroline…

Quel est votre « must have » déco du moment ?

Je n’aime pas l’idée du « must have ». Il faut s’entourer de ce que l’on aime !

Un lieu déco incontournable selon vous ?

J’aime énormément l’atmosphère de la Villa Lena (en Toscane), c’est authentique et la palette de couleur et de matériaux est gorgée de soleil. Et puis j’ai une passion pour les persiennes !


Un site internet déco incontournable ?

J’aime la fraîcheur du site Les bons détails, un art de vivre provençal doux et contemporain.

Votre dernier coup de coeur déco ? (Créateur, objet, etc.)

J’ai récemment découvert le travail de Harry Thaler, sa lampe de table minimaliste Simple Light est magnifique.