ARCHI / Architecture / Urbanisme / /

L’éclatante résille du Cube numérique à Valence


Gainé d’une rutilante vêture, le Cube numérique construit sur le Pôle d’excellence et d’innovation Rovaltain attire tous les regards.

Inauguré en juillet dernier, l’édifice de 3 700 m² commercialise des locaux pour les activités du numérique et des technologies de l’information et abrite le centre d’affaires Polypouss. Conçu par l’architecte valentinois André Solnais, le bâtiment se distingue par des façades recouvertes d’une résille qui vient en écho à l’univers informatique en faisant penser à un circuit imprimé ou une carte perforée.

Ventilateur géant

Répondant aux objectifs environnementaux fixés par le parc Rovaltain en termes de construction (économie d’énergie, ensoleillement…), le bardage en aluminium a été découpé au laser de manière à laisser 70 % de
vide. Cette perforation importante permet d’offrir une belle luminosité aux espaces intérieurs tout en assurant un rafraîchissement naturel par les trous (effet Venturi). Et pourquoi rouge ? Pour capter l’attention. Pari gagné.


DE L’AIR !
Bien plus qu’un atout décoratif, la résille joue le rôle de régulateur de lumière et de ventilation naturelle.


Nathalie Truche