ÉVASION / Dans le monde /

Art Villa : L’hospitalité tropicale au Costa Rica

Cette magnifique architecture fait partie d’un concept de trois villas singulières et d’un pavillon tropical en plein cœur de la jungle costaricaine avec vue sur l’océan Pacifique. Visite guidée.

Spectaculaire. Les murs en béton se dressent au cœur de la jungle ! Ils ont été laissés volontairement bruts pour mieux compléter les composants intérieurs, comprenant les matériaux, l’eau et la végétation. 

Quand un investisseur souhaite créer un lieu où « les visiteurs se confondent avec la nature environnante, se vident l’esprit, vivent à la fois luxe et aventure », cela donne « Art Villas Resort ». Pur dépaysement pour une retraite en pleine jungle, à proximité de la ville d’Uvita au sud du Costa Rica, nichée sur une colline surplombant la Plage Hermosa. Ce projet d’ensemble est l’œuvre de trois studios d’architecture pour trois demeures dispersées sur un peu plus de deux hectares : Refuel works (Art Villa), Archwerk (Coco Villa et pavillon Wing) et Formafatal (Atelier Villa) en charge également du design d’intérieur et de la forme finale du concept global. Sans oublier la vision de l’Atelier Flera, paysagiste. Celle qui nous intéresse particulièrement est Art Villa, la première architecture à être érigée.

Bouffée d’air. Pour le paysagiste, la végétation est ce qui relie les bâtiments dans un complexe. Il a ainsi joué dans le jardin avec le roucou (Bixa orellana), un arbuste typique de la région.

Splendeur apaisante

Ce monolithe en béton de 570 m², sur deux niveaux, comprend des espaces communs décloisonnés (hall, salon, cuisine avec salle à manger, terrasse couverte bordée par la piscine). Mais aussi cinq chambres avec salles de bains privatives, une salle de jeux pour les enfants et un espace de gym et de danse. L’architecte tchèque Dagmar Stepanova de Formafatal impose le style dès l’entrée, misant sur la générosité de l’espace et une impression de zen où béton, acier, teck et lin créent un environnement à la fois brut et luxueux. La plupart des pièces viennent d’artisans locaux et tchèques, avec des meubles conçus sur mesure. L’équipe s’inspire non seulement de la jungle sauvage environnante, mais aussi du travail de l’architecte brésilien Paulo Mendez da Rocha. Art Villa dégage ainsi toute cette beauté organique, sauvage et luxuriante, qui parvient à faire vibrer l’atmosphère et la couleur de l’Amérique centrale.

Légèreté. La chaise Acapulco est signée OK design.

Réfléchissant. Dans le hall, l’œuvre au plafond se reflète dans le miroir d’eau au sol, tout comme celle murale qui en fait l’écho comme un symbole de connexion, de cyclicité et de développement. 

Sculptural. Lesfauteuils « Duna Lounge Chair » de Mula Preta Design en lattes de bois naturel rappellent le paysage environnant. Au plafond, des spots de chez Wac Lighting.

Fraîcheur. Les motifs ornementaux évoquent une sensation d’antan, tout en s’unissant à la simplicité du design moderne. La verrière laisse entrer la lumière et reste en lien avec les éléments bruts de la nature.

Épure. Les grandes étagères en teck sont conçues sur mesure par Formafatal et se fondent dans les matériaux, comme l’acier et le lin, qui dominent les intérieurs.

En accord. Les motifs et les couleurs en constante évolution restent en harmonie avec la nature insaisissable.

Convivial. Le motif jungle aquarelle peint à la main sur le dosseret de la cuisine est un énième point fort des intérieurs. Le lustre Baxter Bell est conçu par la designer italienne Paola Navone.

Confortable. Le salon spacieux et verdoyant, attenant à la salle à manger et à la cuisine, pétille par ses couleurs. Les chaises FDC1 et Paulistano viennent de chez Objekto, et les luminaires Shibari sont signés Bomma.

Sélection végétale. Le paysagiste a privilégié une verdure non invasive dans les intérieurs et autour de la villa, qui n’a donc pas d’impact néfaste sur la santé, choisissant des plantes comestibles de la région. 

Bien-être. Les chambres avec leurs salles de bains privatives sont dotées au sol de carreaux de ciment décoratifs, fabriqués sur mesure au-delà de la frontière nicaraguayenne.

Transparence. La chambre principale spacieuse et lumineuse est de toute beauté. La chaise Butterfly (BKF) vient de chez Manufaktur. On retrouve ici les luminaires Shibari de Bomma.

Tranquille. Le mobilier sur mesure est créépar Formafatal et habille le sol en bois Ipé / noyer du Brésil. La table basse gigogne vient de Notre Monde.

Fitness. La salle de gym, comme celle de danse, se trouve au sous-sol.

https://artvillas.com/

http://www.formafatal.cz/

https://refuelworks.com/

Crédits photo BoysPlayNice

Texte : Nathalie Dassa

www.boysplaynice.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.