ARCHI / Visites privées /

À Paris, variations sur trois tons


Paris, IXe arrondissement. L’architecte d’intérieur Séverine Halbrey Benoist a réalisé la mise en teinte et lumière d’un appartement haussmannien de 47m2 qui manquait d’âme et de rangement. Explications. 

Quelle approche avez-vous avec une petite surface ?

Séverine Halbrey Benoist : Dans un premier temps, j’étudie l’implantation générale, je retravaille les plans. Il m’arrive d’inverser des pièces pour améliorer la circulation, en fonction notamment de la luminosité et du confort au quotidien. Tout se met en place assez naturellement. Parallèlement, je repère du mobilier, j’imagine la mise en teinte et en lumière. Un important travail a été réalisé sur la sélection des luminaires. Les appliques, choisies avec beaucoup de soin, rythment l’appartement. Les modèles sélectionnés apportent un éclairage efficace et chaleureux à la fois. Sur chaque projet, j’ai une approche globale et je veille surtout à ce que l’ensemble soit cohérent.

Quel était le souhait initial de la propriétaire ?

La demande de la cliente m’est parvenue par le collectif Créateurs d’Intérieur dont je suis membre. Dans cet appartement acheté en très bon état, la propriétaire rencontrait un problème de rangement et souhaitait faire vivre ces lieux qui n’avaient pas d’âme. En termes d’ambiance, elle désirait un design contemporain dans une atmosphère chaleureuse et conviviale.

Comment avez-vous répondu à sa demande ?

J’ai fait rentrer la lumière en équipant les embrasures de fenêtres de grands miroirs verticaux. Cette astuce permet d’accroître la luminosité. La pièce à vivre le permettant, je me suis dit qu’il serait intéressant d’y créer un espace donnant l’illusion d’avoir une pièce supplémentaire. Ainsi, dans le coin salle à manger, nous avons conçu une grande bibliothèque banquette prenant la forme d’une boîte devenue la pièce maîtresse de l’appartement. J’ai également beaucoup joué sur les perspectives en peignant les soubassements du long couloir dans une teinte foncée.

Quelles solutions avez-vous apportées au manque de rangement ?

J’ai habillé tous les intérieurs vides d’étagères, comme l’alcôve qui se trouve dans le couloir. J’ai aussi créé un petit banc en angle pour se déchausser et repousser les murs !

Dans la chambre, j’ai déposé la cloison d’un petit dressing pour l’ouvrir sur la chambre et placé un bureau suspendu. Le chauffage électrique du salon a été remplacé par une plinthe chauffante, permettant ainsi d’aménager des rangements sous les fenêtres. La salle de bains a été entièrement rénovée pour optimiser l’espace avec la création d’un grand placard et l’installation d’une vasque suspendue en béton.

« J’ai déployé une gamme de pastel, ponctuée de teintes plus soutenues pour donner du rythme à l’appartement »

Quel a été le parti pris en termes de couleurs ?

Je suis partie du canapé rose auquel tenait particulièrement la propriétaire. J’ai déployé une gamme de pastel et l’ai ponctuée de teintes plus soutenues pour affirmer le côté design et donner du rythme à l’appartement. J’ai choisi le Hague Blue de Farrow & Ball, un bleu contenant une tonalité de vert. On retrouve aussi du vert dans le tapis, dans le papier jungle de House of Hackney, derrière le canapé et dans la chambre. Le complémentaire du vert est le rose qui se décline par exemple sur les fauteuils de la salle à manger. Nous avons donc trois couleurs : du rose, du bleu et du vert.


Pastel
Le canapé Muuto et la grande photo d’Oleg Dou confèrent au lieu une note arty. Tapis Sentou. Table Torino chez Bo Concept.

Réflexion
Les miroirs verticaux placés sur les embrasures des fenêtres visent à faire entrer davantage de lumière naturelle.

Fuite
Des teintes soutenues sur les soubassements de mur soulignent les lignes de fuite du long couloir de l’entrée.

Lumière
Discrète, la cuisine bénéficie de lumière naturelle grâce à des verrières donnant sur la salle à manger et le couloir.


Astuce
En nichant un petit banc en angle pour se déchausser, Séverine Halbrey Benoist a repoussé les murs !

Contemporain
Deux appliques en porcelaine noire de Zangra entourent le miroir créé par M Nuance. Hyper design le sèche- serviettes en zigzag.

Surprise
Pour l’architecte d’intérieur, les toilettes sont l’endroit où l’on peut se permettre de surprendre l’œil. Carreaux de ciment Popham Design.


Optimisation
Dans la chambre, un dressing a été aménagé en de?posant une cloison. Suspension black & laiton Collect 5 chez Firm Living.

Photos Carole Bethuel
Texte Nathalie Truche