ARCHI / Architecture /

Un théâtre aux ombres chinoises


Située près du lac Taihu, dans la province du Jiangsu en Chine, la salle de théâtre de Wuxi s’inspire de la plus grande forêt de bambou du pays.

Telles des tiges de bambous, les fines colonnes forment un écran entre le bâtiment et le paysage environnant. Le toit reprend symboliquement l’aspect de la canopée de feuilles que l’on retrouve au sommet d’une bambouseraie. Il se compose de baies triangulaires orientées aléatoirement pour créer une apparence naturelle et permettre à la lumière et à l’ombre de hachurer la façade pendant la journée. Une technique qui contribue à apporter un peu de fraîcheur autour de l’édifice. La nuit, le théâtre illuminé par le bas prend les airs d’un phare aux contours éthérés. Parcourant toute la hauteur du bâtiment, le vitrage se pare comme par magie des reflets blancs et dorés renvoyés par les colonnes. Conçue par le cabinet d’architectes londonien Steven Chilton (SCA), la salle de 2 000 places ouvrira courant 2019.



Nathalie Truche