ARCHI / Incognito /

Un appartement haussmannien bon teint bon genre

L’architecte-designer et fondatrice de la maison Rouge Absolu Géraldine Prieur redéfinit les attraits du style haussmannien et fait valser la palette chromatique, les meubles bijoux et les œuvres d’art.

La vie en rose. Le salon rose pommette est la pièce phare de l’appartement qui donne le ton de l’univers de Géraldine Prieur. Le fauteuil en forme d’escarpin, chiné aux Puces du Design de Los Angeles, capte le regard.

Bienvenue dans l’univers « House of Glam » de Géraldine B. Prieur ! Depuis 2012, la créatrice de Rouge Absolu fait de ses intérieurs et de ses conceptions qu’elle dessine une signature unique, audacieuse, sensuelle et vibrante. Elle parvient à insuffler une excentricité maîtrisée dans des projets où rondeurs, couleurs et matières dialoguent avec la mode, le luxe et les arts décoratifs. En témoigne son appartement haussmannien et son allure « bon teint », avec vue sur l’Arc de Triomphe, qu’elle partage en famille avec son mari et ses trois filles. Car chez Géraldine Prieur, il s’agit toujours de perpétuer l’identité culturelle française. « J’aime exploser les codes et jouer de mon audace pour affirmer de nouvelles tendances. », explique-t-elle. Un style reconnaissable dès le premier regard pour un art de vivre « cheerful ».

Extension. Accolé au salon rose, un espace pour lire et regarder la télévision cachée derrière le miroir sur la cheminée. Les deux fauteuils en laiton, façonnés comme du bambou, viennent d’une galerie à Miami.

Mixe. La banquette jaune lemon chinée aux Puces est recouverte de velours de mohair (Métaphores). En face, une banquette orange en soie (Jim Thompson) et, au centre, une table basse en noyer aux treize pétales. Bijou. La bibliothèque modulable en laque rouge fait partie du mobilier signature de la créatrice. Sa forme graphique est inspirée par les colliers que portait sa mère. Un tube de laiton est serré contre le sol et le plafond.

Surréaliste. Le canapé capitonné en lin blanc est dominé par trois fourmis géantes, suspendues au mur par un câble invisible en nylon, et un miroir ovale en inox poli, gonflé comme un ballon.

Imagination fantasque

Ce sept pièces conjugue ainsi les éléments classiques du XIXe siècle du Baron Haussmann (moulures, parquets, cheminées, vitraux) avec le mobilier design chiné aux Puces et les œuvres d’art contemporaines et ultra pop qu’elle personnalise. « J’aime lutter contre le conformisme de notre époque avec une élégance « racée », tout en conservant la mémoire des lieux. », ajoute-t-elle. Tout se fond ainsi à merveille pour cette amoureuse de Pucci et Schiaparelli. À l’image du fauteuil en forme d’escarpin qui trône dans le salon, rendant hommage à Roger de Cabrol. C’est à une véritable déconnexion que nous convie Géraldine Prieur dans son lieu de vie où « le bleu de Prusse de l’entrée côtoie le jaune cobalt de la salle à manger, le rose pommette du salon et le vert malachite de la chambre et de la salle de bains. » Un monde à part pour une approche originale, sophistiquée et élégante.

Délicat. Le guéridon The Bell Table est en verre soufflé et gainé de laiton. Dessus, un vide-poches en céramique. Le tout créé par Rouge Absolu.

Convivial. Dans la salle à manger, du jaune cobalt pour les murs et du bleu de France pour la moquette aux motifs pastilles. Des fauteuils confortables et englobants réchauffent la table en verre pour une douzaine d’invités.

Rosé. Cette ancienne chambre a été transformée en une cuisine personnalisée, gardant moulures et corniches. Une hotte sort du plan de travail en granit labrador, cuiré noir. Au centre, un grand îlot permet de circuler autour. Frais. Le parquet en laqué orange brillant s’harmonise avec le store Jim Thompson et les suspensions dotées d’abat-jour en raphia orange personnalisés.

Entrée. C’est avec un bleu de Prusse que la créatrice de Rouge Absolu nous invite à pousser la porte aux vitraux authentiques de son appartement. Les appliques en laiton et verre soufflé prennent des allures de lanternes. Niche. Le long du couloir d’entrée, une petite alcôve au mur bleu nuit et rose flamant, aménagée d’une banquette orange en velours, qui fait face à la cuisine. Le tapis orange et rouge personnalisé est en laine tissée.

Confort. Le salon d’entrée, jouxtant la salle à manger, donne un avant-goût des intérieurs. Un accueil chaleureux avec sa banquette incurvée (Henryot & Cie) et ses deux fauteuils de velours rose poudré qui invitent à l’échange. Douceur. L’espace met à l’honneur le tapis corail dessiné par Géraldine Prieur, la table basse en verre, soutenue par des tubes en laiton et chinée aux Puces, et le pouf en satin et laiton.

Ton sur ton. La chambre en vert malachite est un jeu d’accord, s’alliant avec les doubles rideaux en satin et coton, la moquette en laine, dessinée par Rouge Absolu, et le jeté de lit en feutrine et velours appliqué. Précieux. La salle de bains fonctionne avec la chambre. Peinture effet marbre malachite et papier peint orné de palmes au plafond. Le miroir en bambou est assorti au plateau en noyer (India Mahdavi) posé sur la baignoire.

rougeabsolu.com

Crédits photo Rouge Absolu / House of Glam par Géraldine B. Prieur
Texte par Nathalie Dassa


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.