Intérieur /

L’osier et le rotin : les matières en vogue

On s’intéresse aujourd’hui à deux matières que l’on confond souvent et qui reprennent leur place dans nos intérieurs : l’osier et le rotin.

L’osier et le rotin ont réintégré notre déco lors de l’arrivée du style scandinave et de la décoration naturelle il y a quelques années et sont aujourd’hui des éléments indispensables. Mobilier d’intérieur, d’extérieur, luminaires, miroirs et beaucoup d’autres accessoires sont réalisés grâce à elles.

Mais faites-vous la différence entre les deux ?

L’osier

Originaire des pays froids, l’osier est une pousse de saule. Beaucoup plus fin que le rotin, l’osier est apprécié pour sa souplesse et sa solidité qui lui permettent d’être tressé. On connaît l’osier pour ses paniers, ses objets déco ou encore des meubles.


Le rotin

Originaire d’Asie du Sud-Est, le rotin est une liane constituée d’un ensemble de fibre formant une tige pleine. Très tendance dans les années 50 et 60, le rotin était un objet de décoration d’extérieur, on pouvait voir des salons d’extérieur en rotin. Aujourd’hui, il revient au goût du jour, mais cette fois-ci en tant que décoration d’intérieur.


L’osier et le rotin se distinguent par leur provenance et leur constitution, mais ils sont tous deux issus de la pratique de la vannerie, cet art ancestral de tissage de fibres végétales. Ces deux matières sont design, écoresponsables et contemporaines, vous permettent de composer un intérieur bohème, vintage et relax.

Vous souhaitez un matériau résistant. Mieux vaut opter pour le rotin, il est plus solide que l’osier même s’il a tendance à se décolorer au soleil. À l’inverse, l’osier peut lui être peint et exposé au soleil sans problème.

Elise Fouin // Sika Design


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.