Art & Design / SÉQUENCE DESIGN / Design /

Le design des années 70 : influences et caractéristiques

Découvrez comment le design des années 70 doit tout à son époque : insouciance post soixante huitarde, plastique roi, couleurs acidulées, psychédélisme et conquête spatiale !

Papier peint Apollo

Le style déco des années 70

Le graphisme artistique

L’une des caractéristiques les plus marquantes du style déco des années 70 est certainement l’utilisation des motifs géométriques ronds et psychédéliques. En effet, tapisseries, sols, chaises et abats-jours en étaient, la plupart du temps, recouverts. Ces années, marquées aussi par l’engouement pour la nature et la modernité, ont également fait naître des designs aux imprimés floraux et aux formes organiques.

Crédit photo : Gentlemen Designers

Les couleurs 70’s : acidulé et tonique

Les couleurs se voulaient acidulées et toniques dans les années 70. Nous retrouvions principalement du rouge, du orange et du rose; mais aussi des couleurs plus froides avec le bleu, le gris ou encore l’argenté.

L’apparition du plastique

Dans les années 60, les designers découvrent le plastique ABS. Celui-ci comprend de nombreuses qualités car il est à la fois rigide et léger, très résistant aux chocs et peut surtout être moulé. La conquête de l’espace inspire et donne un nouveau style aux accents futuristes. Les formes sont rondes et généreuses et nous retrouvons alors dans le mobilier des œufs, cylindres et sphères.

Matériaux utilisés

À cette époque, la décoration se veut plus peps et colorée que fonctionnelle. Les meubles sont principalement en matériaux synthétiques brillants et translucides comme le plexi, le formica, la résine, l’inox ou bien le verre fumé.

Design années 70 : le contexte socio-économique

Luttes et avancées sociales

De nombreuses contestations se sont développées dans les années 60’s. 

La jeunesse française rejette la société du passé et demande que les institutions scolaires et le gouvernement se modernisent. Les ouvriers, eux, demandent de meilleures conditions de travail. Ces manifestations vont plonger la France dans une crise sociale, culturelle et politique majeure. 

Aux Etats-Unis, c’est la ségrégation qui est dénoncée à travers de nombreuses manifestations. Ils obtiendront gain de cause grâce à l’adoption de lois contre la ségrégation raciale.

L’insouciance (les 30 Glorieuses)

Entre 1946 et 1975 de nombreux pays ont connu une forte croissance économique et une augmentation du niveau de vie. Avec l’aide américaine du plan Marshall, l’Europe occidentale a retrouvé, en seulement 5 ans, son niveau de vie d’avant-guerre. Les naissances explosent, les villes s’étendent et la consommation se développe. Le rattrapage technologique par rapport aux États-Unis change les habitudes de vie de chacun. Les Français s’enrichissent et le chômage chute. Néanmoins, cette époque dite “bénie” s’interrompt brutalement avec le premier choc pétrolier en 1973.

Le consumérisme de masse (design de masse international)

Les nouvelles techniques industrielles apparues à partir des années 50 ont marqué les révolutions de styles et de formes dans le design et la décoration.  Le design est marqué par une créativité et une inventivité très forte. Il est à l’image d’un changement de société qui va de l’urgence de la reconstruction à l’avènement de la consommation de masse et de la production du mobilier en série. Cela a, d’ailleurs, permis une démocratisation du mobilier design.

 Politique et écologie

Les mouvements sociaux et politiques ont beaucoup influencé les changements de style et de conception dans le milieu de la mode et du design. Les années 70 ont été marquées par le premier choc pétrolier survenu en 1973. En effet, en réponse au soutien de l’Occident à Israël, les pays du Moyent-Orient ont coupé les approvisionnements de pétrole, ce qui a déclenché une crise énergétique mondiale. À cet effet, la population a commencé à porter un regard critique sur la consommation de masse et le matérialisme. Les scientifiques, eux, alertent sur le réchauffement de la planète ce qui entraînera une vague de protestations en faveur de l’environnement.

Influences du design des années 70

Les fruits de la révolution 68

La jeunesse de 68 rejette la société de consommation formatée et manifeste contre la guerre du Vietnam. À travers le mouvement Peace and Love, les hippies prônent un nouvel art de vivre. 

Le design retrouve des lignes et des courbes douces de l’art nouveau. Le Pop Art est omniprésent dans l’art et la décoration et apporte avec lui des couleurs peps avec son design Flower Power.

Les projets les plus fous répondent à ce nouvel art de vivre : canapés en mousse, coussins posés à même le sol, placards encastrés dans les murs, contenaires comme espace à vivre, etc..

 La conquête spatiale

Au cours des années 50-60, l’influence de l’ère spatiale et de la science atomique donne naissance au Space Age design. Celui-ci est facilement identifiable grâce à ses motifs géométriques, galactiques et étoilés mais aussi du fait des matériaux utilisés. En effet, l’arrivée de nouveaux matériaux innovants comme le plastique et la fibre de verre ont permis de produire des images jusqu’alors fantasmées. Très modelables, ces matériaux pouvaient être travaillés à souhait et permettaient de s’adapter au corps humain. 

Futuriste et original, le Space Age s’est imposé et a séduit le plus grand nombre. Avec l’utilisation du plastique, les designers ont allié design et technologie pour séduire la société de consommation. Grâce à ses formes organiques et ses lignes minimalistes, le Space Age s’est introduit dans de nombreux foyers.

Le psychédélisme

Mouvement de contre-culture des années 60, le psychédélisme a pour ambition d’augmenter les perceptions sensorielles des drogues grâce à des couleurs et des dessins stimulant l’esprit. 

En effet, le style psychédélique est caractérisé par l’association de couleurs fluo, de motifs géométriques abstraits aux styles souvent ethniques. Il connaît son apogée avec l’émergence du rock psychédélique pendant les années 1967-1969. 

Ce mouvement marque une rupture franche avec le modernisme qui dominait jusqu’au milieu de la décennie.

L’art contemporain

À partir des années 1960, l’art moderne laisse doucement sa place à l’art contemporain. Les artistes postmodernistes bousculent le rapport à l’art en créant des œuvres pour les idées qu’elles sous-tendent plutôt que de créer des œuvres d’art uniques et durables. 

Dès lors, les années 60-70 voient naître plusieurs mouvements artistiques tels que : Le Pop Art, l’Art conceptuel, Fluxus, les happenings, l’art vidéo ou bien encore l’Art photoréaliste.

La prédominance italienne

L’ouverture du Salon international du meuble de Milan en 1961 a propulsé le design italien sur la scène internationale en mettant en lumière des designers comme Ettore Sottsass, Joe Colombo ou bien encore Marco Zanuso. 

De plus, la firme Olivetti, connue pour sa célèbre machine à écrire Valentine en 1969, développe une dynamique de design qui attire les meilleurs designers du monde et entraîne dans son pas l’industrie des objets de maison. 

Cette formidable émulation italienne va être diffusées dan le monde entier, notamment grâce à deux expositions majeures : 

  • Italy, the New domestic landscape au Museum of Modern Art, à New York en 1972
  • 45 ans de Domus au Musée des Arts décoratifs, à Paris en 1973

Le Studio Alchimia et ses designers représentent la contestation postmoderniste et l’anti-design des années 60. Ils n’hésitent pas à tendre vers le kitsch telle une sorte de provocation au modernisme fonctionnaliste.

La Scandinavie

L’engouement pour le design scandinave, toujours très présent aujourd’hui, est apparu dès l’entre-deux-guerres. Cependant, c’est en sortant de la Seconde Guerre mondiale que le design scandinave, et particulièrement le mobilier danois, connaîtra un véritable succès partout dans le monde. Grâce à l’industrialisation de la production artisanale, le design scandinave peut répondre à la forte demande et permet à ce nouveau mobilier pratique et léger de s’intégrer parfaitement dans les foyers. 

La Suède et la Finlande font, dans un premier temps, l’objet de toutes les attentions, notamment grâce aux créations du finlandais Alvar Aaalto et du suédois Bruno Mathsson. Cependant, le Danemark va rapidement s’imposer en tant que grande nation du design.

desserte 901-Artek

 Les designers des années 70

Plusieurs noms ont marqué le design des années 70, on retient entre autres : 

  • Henri Massonet, célèbre pour son tabouret Tam Tam 
  • Pierre Paulin, célèbre pour ses assises comme le fauteuil Pumpkin ou le fauteuil Tongue
  • Michel Ducaroy, célèbre pour sa gamme Togo (1973)
  • Verner Panton, célèbre pour sa Panton Chair (1967) 
  • Joe Colombo, notamment célèbre pour la Tube Chair ou bien encore sa lampe KD27
  • Eero Aarnio, connu pour sa Ball Chair 
  • Vico Magistretti, notamment connu pour sa lampe Oluce Atollo

Différents domaines d’expression du design des années 70

La mode des années 70

La mode des années 70 est marquée par le mouvement hippie, le disco mais également le punk. C’est la décennie de la légèreté et de l’insouciance. Dès lors, tout ce qui laisse respirer et s’exprimer le corps est alors tendance. Le mouvement hippie prend de l’importance en revendiquant un corps libéré de toutes contraintes, y compris vestimentaires. La mode est au jupe bohème, au pantalon patte d’éph’, aux couleurs et aux imprimés extravagants. 

Les grands couturiers sont remplacés par les créateurs tels que : Issey Miyake, Karl Lagerfeld, Kenzo ou bien encore Jean-Charles de Castelbajac.

L’architecture des années 70

Comme pour le design, l’architecture des années 70 est caractérisée par la remise en cause du modernisme. Mis sur le devant de la scène notamment par les architectes Robert Venturi et Aldo Rossi, le postmodernisme se développe en Europe et aux Etats-Unis à partir des années 70. Il privilégie les formes courbées créant ainsi des bâtiments aux formes originales. L’architecture du centre Pompidou en est le parfait exemple. 

Au même moment que le postmodernisme, le courant high-tech apparaît. Certains architectes utilisent alors des technologies contemporaines comme sources d’images, de formes et de structures. 

Nous retrouvons également dans l’architecture des années 70, un attrait pour l’architecture écologique et durable qui varie en fonction des ressources naturelles et régionales.

Le design automobile dans les années 70

La crise pétrolière et l’arrivée des limitations de vitesse ont forcé les automobilistes à être plus regardant sur leur consommation d’essence. L’amélioration de l’aérodynamisme était l’une des réponses à cette préoccupation. 

Côté design, la tendance est aux lignes angulaires, presque géométriques et aux couleurs. Puis, à partir de 1979, un nouveau type de véhicule fait son apparition sur le marché européen : le monospace. Inspiré des vans aménagés américain, il devient un symbole familial et ludique.

Crédit photo : Le Dauphiné Libéré – Renault R12

 Le mobilier des 70’s

Chaise

Les années 70 modernisent le mobilier en utilisant des couleurs vives. Il met, en autre, des assises dynamiques sur le devant de la scène. Le designer norvégier Peter Opsvik devient un des designers emblématiques de ce mouvement à travers des créations favorisant la mobilité. 

Parmi les chaises les plus iconiques, nous retrouvons également la chaise Zig Zag imaginée par le néerlandais Gerrit Thomas Rietveld. Véritable révolution pour l’époque, elle fut commercialisée en petite série à partir des années 1970.

Crédit photo : Cassina

Bureau

Avec l’individualisme et l’arrivée des premiers ordinateurs, les espaces de travail ont commencé à se transformer de façon radicale. 

Élégants et minimalistes, le bureau des années 1970 se caractérise par sa qualité de fabrication et un design sobre et épuré.

Luminaire

Le design des années 70 a été marqué par de nombreuses lampes, devenues aujourd’hui iconiques. 

Parmi elles, on retrouve entre autres : 

  • La lampe à poser “Pipistrello” de Gae Aulenti, Martinelli Luce sortie en 1965
  • La suspension “FlowerPot” de Verner Panton 
  • La lampe à poser “Nesso” de Giancarlo Mattioli – 1967
  • Le lampadaire “Arco” d’Achille Castiglioni – 1962

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.