Accueil / Design /

Le Design Book, un must-read sur les objets iconiques

En résumé

Cette édition augmentée dans son nouveau format pocket remet en lumière et en mémoire plus de cinq cents objets du quotidien les plus innovants et influents qui ont écrit l’histoire du design sur cinq siècles. Idée cadeau à glisser sous le sapin !



Le Design Book, format pocket, Éditions Phaidon, 544 pages, 2020, 19.95 €

Fauteuil Chesterfield, Tupperware, lampe Nesso, Rolodex, briquet Zippo, stylo Ball Pentel, cocotte-minute, bibliothèque Billy, meubles d’extérieur Leisure Collection… autant d’objets révolutionnaires qui ont transformé la société, l’art de vivre et la culture moderne. Aficionados, néophytes et passionnés de décoration et d’aménagement d’intérieur prendront plaisir dans ce nouvel écrin de la collection Phaidon. Le Design Book exhibe ses apparats en format pocket, à disposition sur les étals des librairies et des concept stores. Ce recueil, sorti il y a quelques années, est devenu un objet culte à part entière. Le format mini vient désormais asseoir et refléter cette notion même, faisant de nouveau la part belle à ces « classiques du design » dont la plupart sont toujours commercialisés. Du XVIIe au XXIe siècle, plus de cinq cents créations sont ainsi présentées chronologiquement. Des ciseaux de ménage Zhang Xiaoquan en 1663, encore en vente en Chine, aux smartphones conçus à l’aube des années 2000, ce guide couvre un large panel, rédigé par des experts sous la direction de Joe Pickard, rédacteur en chef de Phaidon.

Esthétique, fonctionnel, intemporel

Marcel Breuer, Le Corbusier, Eileen Gray, Florence Knoll, Charles Eames, Isamu Noguchi, Achille Castiglioni, Ron Arad, Philippe Starck, les frères Bouroullec… les designers mythiques répondent tous à l’appel. Mais les anonymes ne sont pas en reste et s’avèrent même tellement visionnaires que leurs inventions, devenues des standards universels, « ont éliminé toute possibilité d’amélioration ». À l’image de la pince à linge, du verre à Martini, du fouet ustensile de cuisine, des pots à couvercle en verre. En lecture directe, c’est une plongée attrayante, informative et concise dans l’histoire et l’évolution du design, des arts, des tendances et des techniques. Si certaines descriptions peuvent se répéter, en lecture aléatoire, elles se révèlent nécessaires. Inévitablement, des objets sont absents (la radio AM/FM Weltron Space Ball sortie dans les années 70) mais d’autres sont aussi trop présents (fauteuils, chaises, luminaires). Il n’en reste pas moins que cette compilation s’avère fascinante, accessible à tous, et fait souvent office de petites madeleines de Proust. « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? », questionnait Lamartine. On n’en est pas loin.


Chaise N°14 (1859), Michael Thonet ; Gebrüder Thonet depuis 1859. Crédit image : Gebrüder Thonet Vienna (page 018) – Fouet (Années 1950), Designer inconnu ; Plusieurs fabricants depuis les années 1950 (page 186) – Pots Le Parfait (v.1825), Designer inconnu, Plusieurs fabricants depuis 1825. Crédit image : Bormioli (page 9) – Fichier rotatif Rolodex (1952), Arnhold Neustädte ; Rolodex depuis 1952. Crédit image : Rolodex (page 198) – Fauteuil Egg (1957), Arne Jacobsen ; Fritz Hansen depuis 1958. Crédit image : Fritz Hansen (page 238) – Presse-Agrumes Juicy Salif (1990), Phillippe Starck ; Alessi depuis 1990. Crédit image : Alessi (page 425) – Stylo Ball Pentel R50 (1970), Design interne Pentel; Pentel depuis 1970. Crédit image : Pentel (page 342) – Pinces à linge (Années 1850), Designer inconnu ; Plusieurs fabricants depuis les années 1850 (page 013)

Texte par Nathalie Dassa


Auteur : Claire Pélissier

Date de publication : 16 décembre 2020

Date de la dernière mise à jour : 15 décembre 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.