Design /

Olivier Dwek, l’architecture au sommet de l’art

Ce virtuose bruxellois conçoit depuis plus de vingt ans des projets d’envergure qui fusionnent les éléments de l’architecture, de l’art et du design pour une cohabitation sereine.

À la Lumière de la Modernité, Éditions Rizzoli New York, 2021 I Portrait Olivier Dwek

Pureté des lignes, association de couleurs, pertinence des objets, subtilité des détails et justesse des proportions transparaissent dans le travail d’Olivier Dwek où l’œuvre d’art devient maîtresse des lieux. L’architecte belge, passionné d’art depuis toujours, exprime sa vision singulière dans des conceptions qui s’inscrivent dans le modernisme et le minimalisme, puisant ses influences chez Ludwig Mies van der Rohe, Richard Meier ou John Pawson. Il est ainsi l’un des rares aujourd’hui à savoir concilier « le sens de l’espace avec une connaissance approfondie de l’art et du design ». Olivier Dwek est aussi un homme réputé pour sa discrétion, préférant se concentrer sur ses projets plutôt qu’à les promouvoir afin de répondre aux besoins de ses clients dont la plupart sont des collectionneurs. C’est après le réaménagement d’une boutique Louis Vuitton à Bruxelles qu’il décide en 2000, à trente ans, de fonder son studio d’architecture pour concrétiser son approche d’une élégance intemporelle en quête d’épure, d’harmonie et de lumière naturelle.

Exercice de style

Des pièces de maîtres du design (Jean Prouvé, Charlotte Perriand, George Nakashima…) aux peintures et sculptures d’artistes contemporains (George Condo, Jean-Michel Basquiat, Ado Chale…), Olivier Dwek cultive ce goût du mélange des époques et des œuvres dans des combinaisons étonnantes. Tout devient une continuité visuelle : les éléments, savamment placés, dialoguent et se répondent dans des espaces toujours très lumineux. Après l’ouvrage Architectures en 2015,la monographie À la lumière de la modernité, parue en 2021 aux éditions Rizzoli, invite ainsi le lecteur à se plonger plus avant dans les réalisations et la philosophie de l’un des architectes les plus créatifs de sa génération. À l’exemple des joyaux Australian House et Silver House sur l’île Ionienne de Zante en Grèce, du triplex dans la banlieue parisienne chic de Neuilly-sur-Seine, de la Fondation N.E.S.T. à Gand ou encore de la Collection New Hope à Bruxelles. Neuf projets remarquables qui mettent à l’honneur l’environnement où l’art, le design et l’architecture se fondent en toute symbiose.

Australian House, Olivier Dwek Architectures – photo Serge Anton

Silver House,  Olivier Dwek Architectures – photo Philippe Garcia

Rue Édouard Nortier, Olivier Dwek Architectures – photo Jarmo Pohjaniemi

Collection New Hope, Olivier Dwek Architectures – photo Philippe Garcia

https://www.olivierdwek.com/dwek-architecture/
https://www.instagram.com/olivierdwek/

Nathalie Dassa


Les commentaires sont fermés.