JET LAG / Europe /

Gstaad : Hôtel Alpina l’art en partage


En pénétrant dans les entrailles de la terre, le ton est donné. On mise ici sur l’originalité. Surprendre et oser, Telle pourrait être la devise. Poussons les portes de l’hôtel Alpina à Gstaad.

En surplomb du célèbre village, l’Alpina étonne par son accès : un tunnel creusé dans la colline qui ne laisse pas indifférent. Dès l’entrée, on comprend l’importance que prend l’art dans cette Maison. Tableaux et meubles interpellent. Quelques marches plus haut, temps d’arrêt. Où sommes-nous ? Un musée, un bar… On ne sait plus. De toutes parts, des œuvres magistrales alpaguent le regard. L’un des deux propriétaires a voulu offrir, aux yeux de tous, sa collection privée et l’exposer pour le plus grand plaisir des amateurs. Fin connaisseur, il a su, au fil du temps, détecter des talents méconnus. Pour découvrir ces créations, on s’arrête, on réfléchit, on analyse, on aime, on n’aime pas… Quoi qu’il en soit, on ne reste pas de marbre. Photos, sculptures, peintures, films… aucun style, plus qu’un autre, ne prédomine. Un spectaculaire plafond baroque – daté approximativement de 1780 – côtoie une œuvre de la célèbre et sulfureuse artiste Tracey Emin.

Gstaad Hôtel Alpina : Liberté d’expression

Tous les matériaux sont mis à l’honneur : bois, plumes, plastique, métal… on ne s’interdit rien. Ainsi, au fil des couloirs, des restaurants ou du spa, les clients deviennent passifs et rêveurs. Le but premier est atteint : l’art doit être partagé, il doit inspirer et non être caché. L’hôtel sert également de tremplin à de jeunes talents prometteurs. Plus de 60 œuvres combinent la vision novatrice et la passion d’un esthète. Rien n’est figé. D’autres arriveront au gré des coups de cœur. À ce décor exceptionnel, s’ajoute une élégance toute montagnarde avec une imposante cheminée et autant de canapés et sofas pour se lover et profiter d’un magnifique point de vue sur les sommets environnants. De ces contrastes, il ressort une atmosphère unique où l’on aime se retrouver et rêvasser. Lâcher prise, prendre son temps, savourer… N’est-ce pas là le secret d’une escapade réussie ?


ÉTOILE

Le restaurant Sommet, 1 étoile au guide Michelin, accueille les amateurs de bonne table dans une ambiance résolument montagne et cosy.

PALACE
Érigé sur les hauteurs de Gstaad, l’Alpina a ouvert ses portes en 2013. Il compte parmi les plus beaux établissements hôteliers du village.

NATURE
Accueillante, la réception n’en reste pas moins atypique avec son meuble taillé dans des troncs et des tableaux de Bosco Sodi en fond.

DÉCLARATION
Dans le bar, un lumineux message exprime la passion et la volonté de valoriser l’art sous toutes ses facettes.

HUMOUR
Représentant une vache, cette œuvre de Roy Nachum symbolise les origines (Gstaad) de l’un des deux propriétaires.

DÉTOURNEMENT
Partisan d’une ouverture à l’art pour tous, Matthew Lew-Elbert travaille ses photographies comme des tableaux à l’huile ou acrylique.


Valérie Blanc