À 360° / /

Avignon : la renaissance de la prison Sainte-Anne

Avignon-Prison-Sainte-Anne


A l’initiative de la municipalité d’Avignon, un ambitieux projet de réaménagement de ce site emblématique devrait s’achever en 2019.

Véritable lieu de mémoire collective de la ville d’Avignon, la prison Sainte-Anne achevée en 1871 était laissée à l’abandon depuis 2003. Cécile Helle, maire d’Avignon, annonce clairement sa volonté en 2005 : « Bâtir un projet pluriel en opposition avec le lieu d’enfermement qu’il fut autrefois. » La Compagnie Immobilière d’Investissement (associée aux agences d’architecture Fabre et Speller et BAUA et l’entreprise Girard) séduit le jury à l’unanimité avec un projet architectural et urbain répondant au cahier des charges.

Avignon Prison Sainte-Anne : Les cellules métamorphosées

Situé au cœur du centre historique d’Avignon, derrière le Palais des papes, l’ancienne prison se muera en un espace aux usages multiples : 11 000 m² comprenant 79 logements organisés autour d’un grand jardin central, une auberge de jeunesse, un espace de coworking, des restaurants, une crèche, un parking, une friche artistique et culturelle… Les 160 cellules seront judicieusement métamorphosées sous les traits de crayons d’architectes inspirés ! Un projet qui entend mettre en valeur l’existant et la richesse patrimonial du lieu. Les premiers travaux seront engagés d’ici la fin de l’année, pour une livraison échelonnée jusqu’à fin 2019.


JARDIN CENTRAL
Situé en plein cœur de la ville, le bâtiment a conservé la forme originelle de la prison qui s’articule autour du jardin central. Les appartements bénéficient de terrasses donnant sur le jardin intérieur. Des surélévations ont été ajoutées au bâtiment d’origine.


Sophie Guivarc’h


Les commentaires sont fermés.