DECO / Un autre regard /

Dear Fiction House : une cure de design

Hanya Kamel, jeune architecte d’intérieur égyptienne installée à Glasgow, propose des solutions ludiques au cœur des maisons de convalescence pour les patients atteints du cancer.

Accueillant. La réception principale au style art déco dégage une atmosphère chaleureuse. Une première immersion positive pour les visiteurs.

Hanya Kamel croit au pouvoir du divertissement dans le design comme moyen de guérison. Cette diplômée de la Glasgow School of Art a ainsi imaginé dans son projet d’études la Dear Fiction House. L’aménagement des espaces dans les établissements de santé reste, aujourd’hui encore, souvent fonctionnel, froid et peu adapté aux besoins biologiques, psychologiques, sociaux et spirituels des patients. La designer d’intérieur née en Égypte requestionne ici les constructions dans le but de désinstitutionnaliser et déstigmatiser l’environnement médical. Son approche holistique, ludique et inventive, veut permettre aux survivants du cancer de reprendre le contrôle de leur vie, de gérer leur propre rémission et de gagner en indépendance dans un processus d’engagement créatif. S’éloigner de l’état d’esprit “de vie ou de mort” et porter un message bien plus humain et optimiste, tel est le moteur d’Hanya Kamel.

Voyage vers le rétablissement

Sa série d’illustrations-collages combine ainsi l’influence du design aux bienfaits des arts et des loisirs sur la santé. De la façade engageante aux intérieurs chaleureux et conviviaux, tout s’ouvre à la communauté pour réduire la solitude et concevoir un nouveau chemin de vie autour de quatre méthodes de guérison : Vous, Soins, Soutien et Fiction. Il s’agit de cartes de contrôle interactives qui permettent aux patients d’être plus en phase avec eux-mêmes et de s’adapter à leurs besoins. La théâtralité de l’espace, au style très art déco, fonctionne ensuite comme un musée interactif et multisensoriel, scindé en différents niveaux d’intervention : galerie de fiction, installation immersive, art communautaire, parcours d’expérience, aromathérapie, musique à l’écoute. Quant aux chambres, elles sont conçues comme des tours, reliées à des ascenseurs externes en forme de dôme, évitant cette succession de portes dans des couloirs interminables. Spa, parc, bibliothèque et espace de méditation complètent la Fiction House d’Hanya Kamel, humanisant ainsi les lieux de soins avec sensibilité, considération et espoir.

Vues extérieures. Deux ascenseurs externes en forme de dôme sont placés à chaque extrémité du bâtiment, entre les chambres conçues comme des tours.

Sérénité. Les chambres sont spacieuses, lumineuses et paisibles, en accord avec les attentes et les besoins du patient. 

Musicothérapie. Des appareils “Dawn” créent une expérience sensorielle grâce à l’application de multiples sons ambiants qui permettent au patient de méditer et de s’évader.

https://hanyakamel.myportfolio.com/

https://2022.gsashowcase.net/hanya-kamel/

Texte Nathalie Dassa

Illustrations Hanya Kamel


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.