Incognito /

De blanc et de verre sur l’Île de Ré

Peu de matériaux ont été utilisés pour rénover cette maison traditionnelle rétaise. Parquet, verrières et béton ciré confèrent à la bâtisse blanche une ambiance apaisante, propice à la villégiature.

À son achat, la bâtisse charentaise typique des années soixante avait triste mine. Ce qui a plu aux acquéreurs ? Le grand volume du salon et la mezzanine se déployant sous une belle hauteur de plafond. Une perle rare sur l’Île de Ré où les maisons traditionnelles sont généralement basses et sombres. Le potentiel du bien immobilier a scellé une quatrième collaboration entre l’architecte d’intérieur Valérie Isaac et la propriétaire originaire de Paris. « Nous nous connaissons bien, précise la professionnelle, c’est une famille formidable avec laquelle j’ai eu plaisir à travailler dans des conditions pourtant pas toujours simples : à distance, en raison de la crise sanitaire ! » Il n’empêche, les attentes ont été comblées, à commencer par la création d’un vaste espace de vie. Jadis, un renfoncement paré d’une baie vitrée séparait le salon de la salle à manger. Cette courette intérieure a été démolie afin de libérer un maximum de volume pour concevoir la pièce à vivre.

Jeu de verrières

À l’origine, le rez-de-chaussée comprenait un salon, une salle à manger, une cuisine et trois chambres, dont une a été supprimée. La superficie ainsi gagnée a permis d’aménager une suite parentale avec sa salle de bains, son petit dressing ainsi qu’une autre chambre également dotée de sa salle de bains. Profitant du grand hall d’entrée de la maison, l’architecte d’intérieur a agencé un coin bureau, isolé de l’espace à vivre par une verrière. Toutes les ouvertures de la façade ont été retravaillées afin de donner un rythme et une cohérence aux fenêtres, éléments caractéristiques de l’architecture insulaire. En plus du bureau, les verrières s’invitent partout, à l’extérieur comme à l’intérieur : chambre, salle de bains et bien sûr… mezzanine. 

Simplicité Peinture blanche, bois, verre et métal : peu de matériaux afin de créer une atmosphère sereine. Note de couleur avec l’enfilade Lilibroc. Suspension Kartel.

Sobriété. Mur noir dans la cuisine Ikea laquée blanc mat. Le sol en béton ciré et les plans de travail en bois produisent un élégant contraste. Chine. Des pièces de mobilier, comme les tables et les chaises, ont été chinées par la propriétaire. Tapis AM PM. Bois clair. Le salon se pare d’un parquet légèrement vieilli et cérusé blanc. Poêle Focus et canapé intérieur 202 chez Home Spirit. Télétravail. De l’espace a été trouvé dans la grande entrée pour concevoir un coin bureau isolé de la pièce à vivre par une verrière. 

Transformation. Autrefois en bois, l’escalier a été redessiné par l’architecte d’intérieur et refait en béton. Lampe Fatboy. Récréatif. La hauteur sous plafond, peu commune dans les maisons rétoises, permet d’accueillir une mezzanine dédiée aux enfants. Isolée de l’espace de vie par une verrière, celle-ci dessert trois chambres et une salle de bains.

Îlot. La baignoire bicolore Lapeyre se place au coeur de cette grande salle de bains habillée de béton ciré. Un mur épais apporte scénographie et fonctionnalité avec ses niches sur les côtés.

Fonctionnel et graphique

Franchissant le pas-de-porte, le visiteur ne peut ignorer la mezzanine perchée au-dessus de la pièce à vivre. Reprenant les codes des fenêtres, une verrière cloisonne cet étage dédié aux enfants et qui dessert trois chambres plus une salle de bains. Une transparence à la fois esthétique et phonique qui évite le bruit et l’installation d’une balustrade. Volontairement peinte en blanc pour se fondre dans le décor, la mezzanine allie fonctionnalité et graphisme sans voler la vedette à l’espace de vie. À présent, la résidence secondaire affiche l’ambiance naturelle et légère que souhaitait la cliente. Un résultat obtenu en utilisant peu de matériaux : bois, béton, métal, verre. Murs et plafonds puisent dans une gamme de tons clairs, se mettant ainsi au diapason avec l’île surnommée Ré la Blanche. Une harmonieuse rénovation jouée sans fausse note.

Sérénité. Les verrières s’invitent aussi dans la suite parentale. Les tons blancs et gris clair tissent une atmosphère reposante.

valeriedeco.pro

Texte Nathalie Truche – Photos Shoootin 


Les commentaires sont fermés.