ARCHI / Visites privées /

À Dijon, jeu de couleurs et de matières


Situé dans le centre historique de Dijon, l’appartement a fait peau neuve en s’imprégnant d’une ambiance chaleureuse et colorée, idéale pour une vie de famille.

Réhabilité puis divisé en lots, l’ancien bâtiment administratif abrite désormais cet appartement de 155 m2. La priorité des acquéreurs – un couple de trentenaires et leur enfant – visait à bénéficier d’un vaste espace de vie. L’agence dijonnaise de design et d’architecture OliveNoire a orchestré les travaux nécessaires à la métamorphose. Première étape : abattre un mur porteur pour redéfinir entièrement la distribution des lieux et fluidifier la circulation. L’ouverture génère une grande entrée conduisant au coeur du foyer : 80 m2 comprenant le salon, la salle à manger et la cuisine. Le deuxième désir des propriétaires : disposer de rangements intégrés afin d’installer un minimum de meubles. Enfin, se doter d’une chambre parentale conviviale, à l’atmosphère douce et apaisante.

Facile à vivre

Un autre enjeu majeur consistait à aménager l’équipement audiovisuel – avec écran et rétroprojecteur – dans la plus grande discrétion. Aujourd’hui, les installations se cachent astucieusement dans des caissons et en faux plafond se fondant au mobilier. Pour offrir un cadre agréable et esthétique à un lieu où évoluent des enfants, le choix a été fait d’utiliser des matériaux résistants et nobles à la fois. Ainsi, la cheminée au bio éthanol se dissimule derrière de grandes feuilles de pierre, résistantes à la chaleur et découpées au laser par un menuisier. Un pan de l’espace à vivre revêt du tadelakt tandis que, derrière la haute verrière de type atelier, l’îlot de cuisine se compose de Valchromat. Une réflexion sur la sélection du bois a permis de marier harmonieusement les veinages tandis que le parquet en chêne d’origine a été poncé et revitrifié en mat. Pour tisser un cocon facile à vivre pour la tribu, la palette des matières a puisé dans le cuir, la laine, le coton.

Du verre dans l’air

Dans le but de créer une ambiance chaleureuse et gaie, des couleurs définissent les zones du foyer sans les cloisonner. Sur un mur, les portes anciennes et la bibliothèque réalisée sur mesure arborent un bleu soutenu qui se marie gracieusement avec les tons camel du coin repas et gris du salon. L’entrée distribuant le coin nuit se pare de tons sombres et accueille les photos souvenirs de voyage, façon galerie d’art. Le sol revêt un élégant carrelage noir imitation parquet. Enfin, un minutieux travail sur l’éclairage a été accompli pour supprimer les multiples spots insérés au plafond lors de la réhabilitation des lieux. Dans chaque pièce, une soigneuse sélection de luminaires – parmi laquelle une série de suspensions en verre – parachève la décoration en lui conférant une délicate note de légèreté.

www.olivenoire.archi


Boîte noire
L’entrée distribuant le coin nuit revêt des tons sombres. Une ambiance propice à la découverte des photos souvenirs.

Dissimulation
Une haute verrière (page de droite) sépare la cuisine sans la cloisonner. Les placards rainurés dissimulent les radiateurs.

Design
Le canapé B&B Italia et le fauteuil Moroso sont signés Patricia Urquiola. Appliques en miroir bombé de Radar Interior.

En suspens
Réalisée sans montant, la bibliothèque suspendue a été créée par l’Ébénisterie Pierre Joussot & Fils. Suspensions Normann Copenhagen.


Couleurs
Photo mur Liu Bolin. La table est une création du groupe Roche pour un ami restaurateur. Lampe Oda pour Pulpo.

Cocon
Notes bleutées dans la chambre parentale. Tapis Gan. Papier peint collection Wabi chez Calico Wallpaper, maison d’édition new-yorkaise.

Orange
Fauteuil Antibodi de Patricia Urquiola pour Moroso. Le parquet d’origine a été poncé puis vitrifié.

Bistrot
Le plateau de l’îlot de cuisine se compose de Valchromat, jambage en granit. Chaises bistrot orange Tolix.

Astuces
Feuilles de pierre découpées au laser. Sous les coussins, des caissons renferment des installations audio.


Texte Nathalie Truche – Photos Jérémie Blanféné