JET LAG / Monde /

Simple extravagance à Osaka


Déjà présente à Barcelone, Londres et New York, la collection W Hotel de Marriott International s’installe pour la première fois au Japon. Un univers rond, coloré et pétillant. 

Le design, imaginé par l’agence d’architecture hollandaise Concrete, s’imprègne de l’esprit d’Osaka : de la délicatesse des cerisiers en fleurs comme de la flamboyance des ginkgos bordant le boulevard Midosuji. Mais aussi des vibrants néons qui animent la vie nocturne du quartier. L’entrée de l’hôtel W célèbre l’art de l’origami à travers sa pluie de suspensions : 3 000 cercles en métal découpés au laser qui changent de couleur au fil des saisons et selon le jour et la nuit. Les luminaires en zigzag, eux, rendent hommage au décor électrique de la rue. Le mélange des matériaux reflète les multiples facettes d’Osaka. Le béton apporte simplicité et modernité, le parquet en bois insuffle sa convivialité et le granit, décliné en six nuances de gris, confère son élégance. Du rose sakura au bleu de Prusse, la palette de couleurs alterne au gré des étages. Dans les chambres, le plancher en noyer encadre la zone de couchage et les immenses baies vitrées offrent à la fois lumière naturelle et vue imprenable sur la ville. Quant au bistro-restaurant français, il exhibe fièrement ses casseroles traditionnelles en cuivre et le bleu-blanc de la marinière. Au-dessus des tables, comme tombées du ciel, une nuée de lampes boules reprennent l’obsession circulaire de l’hôtel W. Oh là là…


www.marriott.com/hotels/travel/osaow-w-osaka

Nathalie Truche