BLOG / °° Tendances °° /

Loft new-yorkais à Paris

Alchimie de la rencontre entre l’architecte et ses clients.  Mélanie Lallemand Flucher a d’abord accompagné le couple parisien dans sa recherche immobilière. Ce projet est né du désir du Maître d’Ouvrage de transformer complètement une surface brute en espace de vie. Après une première esquisse pour un premier lieu atypique, la perle rare a été trouvée et les études ont pu commencer.

Le volume initial est un grand rectangle haut de plafond flanqué d’une petite douche et d’un plan de cuisine sur un côté (non conservés), de deux paires de fenêtres aux deux extrémités. L’une donnant sur un large boulevard, l’autre sur une cour intérieure. Des vieilles planches de bois sans doute chinées sur un quai de déchargement en guise de parquet. Rien d’autre.

Le programme de la transformation stipule une chambre, une douche et si possible une baignoire, un grand dressing, une cuisine conviviale, une grande pièce à vivre, un espace pour stocker ou exposer le vélo, dans rangements. Le tout dans un esprit industriel New Yorkais.


Fidèle à ses préceptes, Mélanie Lallemand Flucher a cherché à offrir une distribution des pièces en s’affranchissant des couloirs. “Toute circulation a une fonction” dit-elle. “Elle doit être fluide et non superflue.” Chaque mètre carré est optimisé de même que les alimentations et évacuations d’eau.

La sensation d’entrer dans un loft est accentuée par la perspective dès l’entrée qui offre un regard filant jusqu’aux fenêtres opposées. Le rangement sur mesure à droite semble se dérouler pour desservir successivement les pièces du vestibule, de la cuisine et du salon. Tantôt niche avec miroir éclairé, meuble à chaussures et accessoires, penderie, pliés, vaisselier et garde-manger, il joue avec les profondeurs et harmonise les différents espaces grâce à sa finition unique en frêne massif vernis.

La chambre adossée à l’entrée, joue les transparences pour apporter la lumière naturelle à cette dernière tout en théâtralisant le mur qui la sépare.

De vieilles planches de bois que Mélanie Lallemand Flucher à chinées sont fixées verticalement sur la paroi face a la niche de l’entrée et permettent l’accrochage du vélo urbain sans craindre une trace d’usure. Elles rappellent aussi le sol existant qui a été déposé et reposé en fin de chantier.

Cette paroi abrite côté chambre une baignoire îlot.


Une grande verrière vient fermer la chambre côté cuisine.

La cuisine, élément important, est sur une trajectoire incontournable avant d’accéder au salon. Elle est caractérisée par un large comptoir qui reprend l’habillage vertical en frêne et chapeauté par un plan en quartz reconstitué (Stone Italiana) gris et brut.


3 grandes lampes industrielles d’origine et remises aux normes rythment la trajectoire, éclairent la préparation culinaire et dirigent le regard d’un espace à l’autre.

La course se termine par un vaste salon aux fenêtres à guillotines.


La chambre mène au dressing et à la douche. Les toilettes sont imbriquées dans ce volume mais s’ouvrent sur l’espace opposé. La volumétrie y est astucieuse et a profité de la découverte d’un large renfoncement dans le mur lors de la démolition pour agrandir les toilettes et le dressing.

L’histoire se raconte jusque dans les moindres détails de chaque pièce entre simplicité, humour et justesse. La douche bénéficie d’une ouverture en hauteur vers la lumière naturelle du salon. Les pièces privées sont sur un socle en béton ciré gris anthracite que rappelle la couleur du plan de la cuisine. La lumière est traversante de toute part. La verrière sur mesure met en valeur la hauteur sous plafond et participe à l’esprit loft.

Les luminaires complémentaires chinés sur les conseils de Mélanie Lallemand Flucher ainsi que le mobilier vintage donnent la touche finale à ce beau projet.

Description :

  • Rénovation complète
  • Surface : 58m2
  • Livraison : automne 2016
  • Année du bâti d’origine : 1915
  • Année de réalisation : 2016
  • Durée des études : 5 mois
  • Durée des travaux : 4 mois
  • Surface : 58m2
  • Coût des travaux : 68 000€HT
  • Photos © Sophie Loubaton

Matériaux utilisés :

acier brut vernis (verrière), frêne massif vernis mat (mobilier sur mesure), quartz reconstitué STONE ITALIANA (plan de travail cuisine), résine béton ciré (sol chambre, dressing, douche)

Fournitures :

  • baignoire ILOT en acrylique JAZZ BERSTEIN BAD SHOP
  • robinetterie bain : FANTINI gamme MARE blanc
  • Chauffe-eau électrique plat 80 L VELIS ARISTON
  • Interrupteurs SCHNEIDER ODACE STYL Blanc Brillant
  • évier Blanco inox brossé
  • mitigeur Blanco Linus en finition inox brossé
  • hotte  escamotable De Dietrich DHD 1101 X
  • Four encastrable
  • Samsung NV70F2793NS
  • Lave-vaisselle encastrable Siemens SN65M009EU FULL
  • Plaque induction Samsung NZ63F3NM1AB/UR NOIR
  • Réfrigérateur congélateur Smeg FAB30LP1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.