°° BLOG °° / °° Art & Design °° /

A la découverte de L’œil du papillon

Aujourd’hui, nous partons explorer L’œil du papillon, un lieu singulier niché dans le passage du Pré Carré, au 4 rue Vaugelas à Annecy.

D’entrée, L’œil du papillon provoque la surprise. Pour sa créatrice, Isabelle Prost, l’endroit « n’est ni une galerie d’art, ni une boutique de décoration, ni un cabinet de curiosités, ni une brocante, ni une tendance, mais… les cinq à la fois. »


L’œil du papillon est un espace dédié à l’objet d’art, où chaque pièce est unique car sélectionnée directement dans les ateliers des créateurs. Pourquoi des pièces uniques ? Car Isabelle veut partager sa passion avec ses clients, leur faire changer la vision qu’ils peuvent avoir sur l’objet d’art. Susciter l’émotion, créer une histoire et acheter avec le cœur, voilà ce qu’elle souhaite transmettre à ses visiteurs.


Une formation aux Beaux-arts en arts graphiques a aiguisé son œil artistique. Au terme de ses études, Isabelle s’est orientée vers des métiers complètement différents : publicité, design, commerce puis finance. Mais depuis 12 ans, elle souhaitait revenir à ses premières amours : l’art.

Lors d’un voyage en Afrique du Sud, elle entre dans une boutique très éclectique. Un déclic se produit. Se laissant du temps pour construire son projet, L’œil du papillon voit le jour en août dernier. Avec l’aide de son compagnon, Christian Guex, directeur de la galerie d’Art Au-delà des Apparences, à Annecy, Isabelle a pu développer sa notoriété, sa confiance et sa crédibilité auprès des artistes.


Aujourd’hui, sa boutique propose une belle sélection d’objets : arts de la table, sculptures, mobilier, tapis, céramiques, miroirs, paravents, bijoux, photographies et textile. De nombreux créateurs sont également représentés comme Michel Haillard, Florence Dussuyer, Pierre Sgamma, Laurence Oppermann, Simone Crestani et d’autres talentueuses signatures.


L’œil du papillon : quel drôle de nom… « Car les gens viennent ici pour exercer leur œil, explique Isabelle. Ils entrent par curiosité, pour le plaisir des yeux, puis par une éventuelle intention d’achat. »

Un espace de détente et de réflexion sera prochainement aménagé afin d’inviter les visiteurs à consulter les catalogues des artistes, s’imprégner des lieux, des objets, boire un thé…

Amoureux de l’art, soyez curieux. C’est un joli défaut !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.