INSPIRATION / Art & Design / / /

Gio Ponti, éternelle source d’inspiration


À Paris, le Musée des arts décoratifs (MAD) met en lumière l’un des architectes et designers les plus influents du XXe siècle : Gio Ponti, surnommé le « Corbusier italien ».

L’exposition du MAD couvre l’ensemble de sa carrière à travers les nombreuses facettes de son travail – architecture, design industriel, mobilier, luminaire – jusqu’à son incursion dans les domaines du verre, de la céramique et de l’orfèvrerie. Diplômé de l’École polytechnique de Milan, Gio Ponti ouvre son cabinet d’architecture en 1921 en adoptant les principes d’inspiration classique avant de se tourner, dans les années trente, vers des lignes architecturales modernistes. Dans l’univers de la maison, il réalise des luminaires pour Fontana Arte, des couverts pour Krupp, des étoffes pour De Angeli-Frua et Ferrari, du mobilier pour Casa e Giardino, etc.

Chaise iconique de Gio Ponti archi designer

De 1950 à 1960, Gio Ponti dessine de multiples objets et mobiliers dont le tableau lumineux pour Lumi et le fauteuil Distex pour Cassina (réédité depuis 2012 par Molteni&C). En 1957, la chaise Superleggera devient l’icône de ses créations. Les années soixante-dix sont marquées par une recherche de transparence et de légèreté, à l’image de ses façades architecturales conçues comme des feuilles de papier pliées sur lesquelles figurent des formes géométriques ajourées (cathédrale de Tarente, Denver Art Museum). Plus flexible, léger et lumineux, son mobilier est lui aussi repensé pour adapter l’espace aux besoins de la vie contemporaine. L’exposition se tient jusqu’au 10?février 2019.


POLYCHROME
Service de table avec motifs géométriques polychromes. Édition Ceramica Franco Pozzi, 1967.

BLEU ET BLANC
Éclats bleutés pour cette chambre de l’Hôtel Parco dei Principi à Sorrente en Italie, 1960.


VENEZUELA
Salle de séjour de la villa Planchart à Caracas, un des chefs-d’œuvre architecturaux de Gio Ponti, 1957.

MENUISERIE
Le bureau de la villa Planchart à Caracas, 1954. Fabricant : Giordano Chiesa. Mobilier en noyer.


COLLECTOR
Chaise pour les bureaux Montecatini à Milan, 1938. Fabricant : Ditta Parma Antonio e figli. En aluminium, simili-cuir, bakélite.

UNE PREMIÈRE
Le MAD propose la première rétrospective française consacrée à l’architecte et désigner Gio Ponti.


madparis.fr

Nathalie Truche