°° BLOG °° / °° Portraits °° /

Amour et déco version Clémence de Turbulences Déco


Depuis plusieurs années, Clémence Perceval-Motte du blog déco Turbulences Déco nous livre ses découvertes, ses inspirations, ses DIY déco. Elle nous emmène aussi visiter des intérieurs chiadés de Milan à Berlin, en passant par Budapest… Un tour du monde de styles parfois bohèmes, parfois sophistiqués, mais toujours de bons goûts. Généreuse, créative, Clémence dépeint les tendances déco avec Amour. En ce mois de février, mois sur lequel règne Cupidon, nous vous proposons une interview en ce sens… Un échange privilégié avec Clémence sur les tendances déco du moment et à venir !


Interview « AIME – AIME PAS »

La tendance « Hygge », ou l’art d’apporter le confort danois dans nos intérieurs ?

C’est un sujet que je traite souvent sur le blog. L’idée du « Hygge » me plaît, mais plus dans le sens « art de vivre ». Pour moi, c’est une manière d’être, de recevoir, pas de décoration et malheureusement on confond souvent les deux aujourd’hui. Du coup, lorsque l’on parle de « Hygge », on ramène cela à la déco scandinave ; on se retrouve avec un intérieur bois blond, pastels, peau de bête et j’avoue que je commence à m’en lasser. Dans mon quotidien, j’essaye de rester décontractée et donc plutôt « Hygge » à ce niveau.

La vert Greenary, couleur de l’année dixit Pantone ?

C’est marrant, puisque j’en ai parlé via un premier article sur le blog… Au départ, mon avis fut tout simplement « quelle horreur ! ». En plus mon père en avait appliqué sur un mur entier chez lui, il voulait un fond vert pour le cinéma… Et le soir même, je me suis rendue compte que… j’en avais chez moi ! J’ai des coussins verts greenery, des assiettes… J’avais même fait une pièce dans les tons gris dans mon ancien appartement et dans laquelle j’avais mis des rideaux de cette couleur ; c’est vrai que ça fonctionnait vraiment bien ! Selon moi, il reste néanmoins difficile à utiliser. Je l’envisage davantage par petites touches, comme un « faire-valoir » d’autres couleurs.


Le bleu Navy, qui s’invite dans les pièces de vie ?

J’en porte beaucoup côté vêtements, je trouve cette couleur plus flatteuse que le noir. Elle est intéressante parce qu’elle apporte ce côté foncé qu’à le noir, mais de manière moins profonde. En déco, je la trouve tout aussi avantageuse. Lorsque l’on fait un pan de mur noir, on se sent tout de suite aspiré alors que le bleu Navy offre des nuances en fonction de la lumière.

Le velours ? Le verre fumé ? Le laiton ? L’ascension de ces matières dites « luxueuses » ?

J’ai refait deux sièges en velours. C’est une matière que j’aime bien parce qu’elle est chaleureuse au toucher. Par contre, là aussi, je la préfère par touches et pas en « total look » qui donnerait un côté trop bourgeois. Du coup, j’aime ces matières, mais plutôt en décalé, pas forcément ensemble. Ce qui me plaît par-dessus tout en décoration, c’est l’éclectisme (d’où le nom du blog d’ailleurs : Turbulences !). Je n’irai jamais dans un style totalement marqué.


Les carreaux en bois, qui chassent peu à peu les carreaux de ciment ?

J’ai vu un architecte d’intérieur qui avait réalisé un sol avec de minuscules morceaux de bois, façon mosaïque, et j’ai trouvé ça vraiment très intéressant. Le bois est omniprésent en décoration, c’est un raz-de-marée, une dominante. Je l’apprécie particulièrement parce qu’il est très chaleureux, mais je regrette que tout le monde fasse un peu pareil comme l’associer au ciment par exemple. Finalement, de Paris à Stockholm, on l’utilise de la même manière, au détriment de la décoration traditionnelle de ces villes.

L’effet marbre à tout-va ? Du papier-peint, au linge de maison, en passant par la vaisselle, le mobilier et tout et tout ?

J’avoue que c’est un peu trop sophistiqué pour moi, je n’ai même jamais eu de cahier effet marbre. Par contre, je suis très attirée par la pierre, l’ardoise. Et si les gens souhaitent une pointe de sophistication, c’est vrai que le marbre fonctionne très bien, un peu comme le laiton ou le verre fumé justement.

La minute (encore plus) « très déco » de Clémence

Ton must have déco ? J’adore les tapis et les textiles ethniques.

Un lieu déco incontournable ? J’en ai plusieurs… À Lyon, j’adore la rue Auguste Compte. On y trouve beaucoup de boutiques de décoration sympa. Je pense notamment à Hyggelig qui propose des produits scandinaves, mais aussi anglais. Il y a aussi Auguste et Cocotte où tout est en bois de récup ; ils se sont installés dans une ancienne boucherie et proposent de la vaisselle, de la déco, du linge de maison… J’adore également me rendre dans les concept stores Bensimon. Sinon, à Paris, je ne manque jamais d’aller faire un tour chez Merci. Je trouve qu’ils ont installé un style éclectique de récup’ un peu industriel et ça me plaît.

Un site déco incontournable ? J’en ai plusieurs à vrai dire… Côté shopping, j’aime bien The collection pour la sélection design vraiment pointue. J’apprécie aussi Le petit florigège et La maison pernoise, qui proposent un bon mix de produits. Pour chiner, il y a plein de brocantes en ligne, mais mon site préféré reste Le bon coin.
Et pour les lectures déco, j’ai de nombreuses adresses référencées sur ma page http://www.turbulences-deco.fr/blogroll/. On y trouve un bon aperçu de qui il faut suivre… ou pas !


Ton dernier coup de cœur déco (créateur, objet, etc.) ?

Dernièrement, j’ai craqué aux puces du Canal sur une Dame Jeanne en verre. Sinon, j’ai été invitée chez Original BTC pour un workshop sur une lampe en porcelaine et j’ai adoré leurs produits. Ils proposent des choses design, à des prix tout à fait corrects et avec une idée de durabilité puisqu’ils travaillent beaucoup autour de la porcelaine et de la technique traditionnelle anglaise. À Maison et Objet, j’ai également eu un coup de cœur pour Scarlette Ateliers. C’est une jeune française qui a vécu à New Delhi ; elle lance sa marque en parallèle de la maison d’hôtes qu’elle a là-bas. On retrouve de la vaisselle, de petits objets déco et surtout du linge de maison. J’ai vraiment aimé son univers, un univers dans lequel l’ethnique se mêle à la maison française du 19e siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *