Exposition / AGENDA /

Réclamer la terre 

Réclamer la terre est une prise de conscience autant qu’un cri de ralliement. Cette exposition collective s’appuie sur un constat de sa conseillère scientifique, Ariel Salleh : «Rassembler écologie, féminisme, socialisme et politiques autochtones signifie renoncer à la vision eurocentrique pour adopter un regard véritablement global.» Désirant penser le monde au-delà de la division entre nature et culture, l’exposition suit la trace d’artistes qui travaillent autrement les éléments (terre, eau, feu, air, végétaux, minéraux…), irréductibles à leur simple matérialité. Ils sont à la fois médium et outil, des vecteurs culturels, historiques et politiques revitalisés dans un contexte d’urgence écologique.

Quatorze artistes, de différentes générations et origines culturelles, examinent ainsi les liens entre le corps et la terre, notre relation primordiale au sol et à tout ce qu’il nourrit, la disparition de certaines espèces, la transmission de récits et savoirs autochtones, le glanage et la collecte, ou encore la justice sociale et la guérison collective. Ces artistes nous montrent que nous ne sommes pas «face au paysage», ni «sur terre» mais qu’au contraire nous faisons corps avec elle, créant cette «communauté du sol» dont parlait Rachel Carson, à l’origine du mouvement écologiste. Nous devons remplacer les rapports de domination et de subordination, par ceux de parenté et d’alliances, car « la Terre n’est ni une réserve naturelle, ni une ressource agricole, c’est un écheveau de relations entre les minéraux, les plantes, les animaux et les humains »4. Il est temps d’abandonner le modèle obsolète d’une société extractiviste et de remettre les humains à leur place ; non plus des individus séparés de leur environnement, mais des « entités relationnelles ».

Où ?

Palais de Tokyo, 13 Av. du Présent Wilson, 75116 Paris 

Quand ? 

Jusqu’au 4 septembre 2022

Combien ?

Entrée 12 €, tarif réduit 9€, moins de 18ans gratuit.

Qui ?
Palais de Tokyo


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.